Ariary

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ariary malgache
Unité monétaire moderne actuelle
Pays officiellement
utilisateurs
Drapeau de Madagascar Madagascar
Appellation locale Ariary
Code ISO 4217 MGA
Sous-unité iraimbilanja
(5 iraimbilanja = 1 ariary)
Chronologie de la monnaie
Précédent Franc CFA
Ancien billet de banque malgache de 100 ariarys ou 500 francs.

L'ariary (ISO 4217 : MGA) est l'unité monétaire de la République de Madagascar, il reprend la dénomination monétaire qui était en usage à l'époque du royaume de Madagascar au XIXe siècle et remplace dans l'ordre d'émission le franc malgache, le franc CFA des Comores et Madagascar et le franc de Madagascar émis par la Banque centrale de Madagascar.

Historique[modifier | modifier le code]

Franc malgache[modifier | modifier le code]

L'imposition du pouvoir colonial à partir de 1896 la monnaie locale l'ariary est remplacée le franc français qui devient entre 1960 et 2003 le franc malgache.

Le franc malgache a remplacé, pour le comptage, se base sur l'ariary, qui équivaut à 5 Fmg. Donc 1 ariary = 5 francs malgaches. Par exemple pour dire 2 500 Fmg, on dit à Madagascar, 500 Ar (diman-jato), [/diman'ʣatʷ/]. L'ariary est devenue la seule monnaie officielle, mais la dénomination de franc malgache est encore utilisée, surtout pour retrouver des repères, et essentiellement dans les villes.

Ariary[modifier | modifier le code]

Le terme ariary serait issu de l'arabe al rial, en souvenir des échanges commerciaux extérieur de l'île avec les arabo-musulmans durant plusieurs siècles, avant l'arrivée des européens. L'imposition du pouvoir colonial à partir de 1896 le fait remplacer par l' ariary par le franc français qui devient entre 1960 et 2003, le franc malgache (ISO 4217 : MGF), même si parallèlement, la dénomination d'ariary continue à être utilisée. Lors de la deuxième semaine du mois de juin 2003, l'assemblée nationale vote l'adoption de la nouvelle unité monétaire : l'ariary sur une proposition du président Marc Ravalomanana, dans le but, notamment, de s'affranchir un peu plus de l'emprunte coloniale française passée[1]. Ainsi l'ariary redevient la seule officielle pour désigner la monnaie de Madagascar. Les nouveaux billet de banques sont mis en circulation à partir du 1er août 2003 et la co-existence des deux monnaies perdure jusqu'en 2004[2].

Valeur[modifier | modifier le code]

Lors de sa mise en circulation, le taux de change de l'ariary était de EUR pour 1 400 MGA. Depuis, l'ariary a constamment perdu en valeur. Le 5 août 2014, le taux de change était de EUR pour 3 299,18 MGA[3].

Billets[modifier | modifier le code]

Il existe des billets de:

  • 10 000 Ar (iray alina)
  • 5 000 Ar (dimy arivo)
  • 2 000 Ar (roa arivo)
  • 1 000 Ar (arivo)
  • 500 Ar (diman-jato)
  • 200 Ar (roan-jato)
  • 100 Ar (ariary zato)

Les billets de 1000, 500, 200 et 100 Ar conservent encore une indication de leur valeur en francs malgaches, écrite en petits caractères.

Pièces[modifier | modifier le code]

Les pièces émises sont de 50, 20, 10, 5, 4, 2 et 1 Ar, ainsi que 0,4 et 0,2 Ar, ces deux dernières correspondant aux pièces de 2 francs Venty sy kirobo et de 1 franc Iraimbilanja[4]. Dans la réalité, seules les pièces de 50, 20 et 10 Ar sont couramment utilisées, et leur utilité tend à disparaître, la monnaie ayant perdu de sa valeur[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sabine Girbeau, « Madagascar s'apprête à changer de monnaie », Afrik.com,‎ 17 juin 2003 (lire en ligne)
  2. Olivier Péguy, « L'Ariary remplace le Franc malgache », rfi.fr,‎ 31 juillet 2003 (lire en ligne)
  3. « Cours des devises : Banque Centrale de Madagascar » [html], sur moov.mg (consulté le 6 août 2014)
  4. http://www.banque-centrale.mg/index.php?id=m3_4
  5. "Ariary: la monnaie malgache" sur Madagascar-Antsirabe.com: http://madagascar-antsirabe.com/index.php?option=com_content&view=article&id=202:argent-et-change&catid=103:argent&Itemid=332

Annexe[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]