Ariarathe II

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ariarathe.
Ariarathe II
Titre
Dynaste de Cappadoce
301280 av. J.-C.
Prédécesseur Ariarathe Ier
Successeur Ariamne II
Biographie
Dynastie Ariarathides
Date de décès 280 av. J.-C.
Père Orophernès, fils d'Ariamne Ier
Enfant(s) Ariamne II et deux autres enfants

Ariarathe II (en grec : Aριαράθης) est un prétendant à partir de 322 av. J.-C. puis dynaste de Cappadoce en 301 av. J.-C., mort vers 280 av. J.-C.

Origine[modifier | modifier le code]

Ariarathe II est le fils ainé d’Orophernès, et le petit-fils d’Ariamnès Ier.

Diodore de Sicile précise qu'Ariarathe Ier aurait aimer « extraordinairement » son frère qu'il promut aux dignités les plus élevées. Il l'envoya avec un contingent afin de renforcer l'armée du Grand-Roi lors de la reconquête de l'Égypte sur le Pharaon Nectanébo II. Orophernès serait revenu de cette expédition comblé d'honneurs par Artaxerxès III en récompense de sa bravoure, mais il meurt peu après son retour dans son pays, laissant deux fils, Ariarathès et Arysès, qui sont adoptés par leur oncle.

Règne[modifier | modifier le code]

Toujours selon Diodore de Sicile, après le supplice en 322 av. J.-C. d'Ariarathe Ier, le neveu et homonyme du dernier satrape Ariarathès renonce à l'espoir de se maintenir dans son domaine ancestral et se retire avec un petit nombre de partisans en Arménie.

Une vingtaine d'années plus tard, Eumène de Cardia et Perdiccas étant morts, Antigone le Borgne et Séleucos Ier étant occupés à se combattre dans une lutte inexpiable, Ariarathès obtient l'aide d'Oronte III ou Ardoate, roi des Arméniens, qui lui confie une armée pour reconquérir son domaine. Ariarathès tue Amyntas, le général des Macédoniens, chasse promptement ces derniers du pays, et recouvre en 301 av. J.-C. le domaine de ses ancêtres[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fragment du livre XXXI, chapitre 28 de Diodore de Sicile, Excerpt. Photii « Bibliothèque de Photios », p. 517-518.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Biographical dictionary, Society for the Diffusion of useful Knowledge, Longman, Longman Brown, Green., Londres, 1843, volume III, partie 1, p. 381.