Ariald de Carimate

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saint Arialdo de Carimate
Image illustrative de l'article Ariald de Carimate
Saint Arialdo dans la chapelle de l'église San Calimero à Milan
Naissance 1010
Décès 27 juin 1066  (à 56 ans)
Lac Majeur, Italie
Nationalité Flag of Italy.svg Italienne
Canonisation 1067
par Alexandre II
Vénéré par l'Église catholique romaine
Fête 27 juin
Attributs En habit de diacre avec la palme du martyre

Ariald de Carimate ou Arialdo1010 - †1066) est un saint chrétien milanais du XIe siècle, réformateur des mœurs du clergé dans cette ville. Il est fêté le 27 juin[1].

Vie[modifier | modifier le code]

Arialdo était de noble origine, né aux environs de Milan, à Carimate. Il fit ses études à Laon en France, et fut ordonné diacre à la cathédrale de Milan en 1066.

À la suite de ses vigoureuses critiques sur l'immoralité du clergé, il fut excommunié par l'évêque Guido da Velate, mais le pape Alexandre II annula ce châtiment et l'encouragea à continuer sa réforme.

Il réussit à faire excommunier l'évêque à cause de ses multiples manquements, mais une émeute s'ensuivit, durant laquelle Arialdo fut sérieusement blessé. Peu de temps avant, on avait essayé d'attenter à sa vie en le frappant avec une épée empoisonnée.

Blessé, il fut transporté sur une île du Lac Majeur où il fut torturé par deux clercs qui lui arrachèrent les yeux, les oreilles, le nez, les mains, les pieds et les parties génitales. Quand il fut mort, ils attachèrent des poids à son corps et le jetèrent dans le lac. Ceci se passa le 27 juin 1066.

Après sa mort[modifier | modifier le code]

Le martyr de Saint Arialdo dans l'église San Calimero à Milan

Dix mois plus tard, on retrouva son corps dans le Lac Majeur en parfait état de conservation, d'où il se dégageait une suave odeur.

Il fut transporté en grande pompe à Milan et exposé dans l'église Saint Ambroise depuis l'Ascension jusqu'à la Pentecôte. Il fut enterré dans l'église Saint Celsus et l'année suivante, en 1067, le Pape Alexandre II le canonisait et le déclarait martyr.

Hagiographie[modifier | modifier le code]

  • Vita de sanctis martyribus Arialdo diacono et Herlembaldo milite (AA SS juin, t. 5, 27 juin, 282-303 ; BHL n° 673-676 (XIe s.) - André de Vallombreuse

Sources et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]