Ari Emanuel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ariel "Ari" Zev Emanuel (29 mars 1961) est un agent de stars américain, fondateur de Endeavor Talent Agency à Beverly Hills en Californie. Il est codirecteur avec Patrick Whitesell de William Morris Endeavor Entertainment (WME), qui a succédé à Endeavor Talent Agency (en) après fusion avec William Morris Agency. Par la suite, son groupe achète International Management Group (IMG), formant ainsi le conglomérat WME-IMG. Il est très influent dans le domaine du divertissement aux États-Unis, touchant initialement le cinéma, puis la mode ou le sport.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père pédiatre arrive aux États-Unis en 1948, venant de Jérusalem. Ari Emanuel, né à Chicago, a deux frères, Zeke (en) et Rahm et une sœur adoptée ; les carrières prestigieuses des trois frères font qu'ils seront parfois surnommés « The Jewish Kennedys »[1]. Enfant, il est dyslexique et hyperactif[1].

Il débute comme agent à New York en 1983 auprès de Robert Lantz. Quatre ans plus tard il part pour Los Angeles et entre à la Creative Artists Agency. Par la suite, il travaille chez InterTalent puis International Creative Management (en) (ICM)[1]. En 1995, il fonde sa propre entreprise avec certains clients d'ICM[1].

Voyant la fonction d'agent péricliter face aux changements du cinéma (moins de films, moins de ventes de DVD…), Ari Emanuel réinvente ce métier en se diversifiant pour élargir la palette d'offres qu'il peut présenter à ses clients : il gère ainsi non plus seulement la carrière, mais des projets complets allant du financement, production, réalisation ou marketing liés aux films, tâches précédemment allouées aux studios hollywoodiens[2]. Au cours de sa carrière, il représente en tant qu'agent Martin Scorsese, Larry David, Michael Moore, Matt Damon, Sacha Baron Cohen, Conan O'Brien, Mark Wahlberg, Robert Redford, James Franco, Halle Berry, Susan Sarandon, Beyonce Knowles, Val Kilmer, Christopher Walken, Samuel L. Jackson, Mickey Rourke, Emma Stone ou Charlize Theron. Sa relation spéciale avec ses clients, et sa stature dans l'industrie du spectacle, ont suscité au fil du temps différents hommages et quelques parodies, dont le personnage de Bob Odenkirk dans The Larry Sanders Show et Ari A. Gold dans la série télévisée Entourage.

Il est également membre du conseil d'administration de Live Nation.

En 2014 WME achète, pour la somme estimée de 2,3 milliards de dollars, le groupe IMG, mettant ainsi la main sur des événements sportifs internationaux et des joueurs renommés, des fashion weeks dont trois des quatre plus prestigieuses (New York (en), Londres (en) et Milan (en)), ou encore l'agence de mannequins IMG Models[3].

Souvent surnommé le « superagent » et devenu « incontournable », Ari Emanuel est considéré comme le patron le plus puissant de l’industrie américaine du spectacle[3]. Son carnet d'adresses et son influence lui permettent d'être « tout-puissant » à Hollywood[3]. Le groupe WME, appartenant pour pratiquement un tiers à Silver Lake Partners (en), touche les domaines du théâtre, du cinéma, de la musique, de l'événementiel de la littérature. Si c'est un personnage public et célèbre aux États-Unis, il ne donne malgré tout aucune interview le concernant personnellement[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Madame Figaro 2015, p. 66
  2. a et b Madame Figaro 2015, p. 65
  3. a, b et c Madame Figaro 2015, p. 64

Source[modifier | modifier le code]

  • Sixtine Léon-Dufour, « Ari Emanuel : le seigneur de Hollywood », Madame Figaro,‎ , p. 64 à 66 (ISSN 0246-5205) Document utilisé pour la rédaction de l’article

Lien externe[modifier | modifier le code]