Argynne cybèle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Speyeria cybele

L'Argynne cybèle (Speyeria cybele) est un papillon diurne, de la famille des Nymphalidae, de la sous-famille des Heliconiinae et du genre Speyeria

Dénomination[modifier | modifier le code]

Speyeria cybele a été nommé par Johan Christian Fabricius en 1775.

Synonymes : Papilio cybele Fabricius, 1775; Papilio daphnis Cramer, 1775 [1].

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

L'Argyne cybèle se nomme Great Spangled Fritillary en anglais.

Face inférieure des ailes

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

  • Speyeria cybele carpenterii (Edwards, 1876)
  • Speyeria cybele charlottii (Barnes, 1897)
  • Speyeria cybele leto (Behr, 1862)
  • Speyeria cybele letona dos Passos et Grey, 1945
  • Speyeria cybele krautwurmi (Holland, 1931)
  • Speyeria cybele novascotiae (McDunnough, 1935)
  • Speyeria cybele pseudocarpenteri (F. et R. Chermock, 1940)
  • Speyeria cybele pugetensis Chermock et Frechin, 1947[1].
Argynne cybèle

Description[modifier | modifier le code]

La chenille, de couleur noire est ornée d'épines noires à base rouge[2]. La chrysalide est brune tachetée.

Au stade adulte, l'Argynne cybèle est un grand papillon de couleur jaune orange brillant ornementé de marron. Son envergure varie de 63 à 101 mm. La face supérieure des ailes est marron près du corps, et orange vers l'extérieur. Des taches noires en forme de croissant, de rond et de damier les ornent. La face intérieure des ailes antérieures est plus claire avec une ornementation semblable. Celle des postérieures est orné de taches ovales blanc argenté, et d'une ligne submarginale de taches en demi-cercle blanc nacré[3],[2].

Biologie[modifier | modifier le code]

Période de vol et hivernation[modifier | modifier le code]

L'Argyne cybèle vole en une génération de mi-juin et septembre[4]..

Il hiverne au stade de jeune chenille[3].

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

Le chenille se nourrit de feuilles de violettes, dont Viola rotundifolia[1]. L'adulte se nourrit du nectar de différentes fleurs, dont le chardon (Cirsium spp.).

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

L'Argyne cybèle est présent en Amérique du Nord dans tout le Canada au sud de la limite boréale, de la Colombie-Britannique à la Nouvelle-Écosse et la majorité des états des USA, la limite sud étant le centre de la Californie, l'Utah, le Colorado, le Kansas, l'Oklahoma, l'Arkansas, le Mississippi, l'Alabama, le nord de la Georgie et la Caroline du Nord[1],[2],[3].

Biotope[modifier | modifier le code]

Cette espèce préfère les lieux relativement humides, comme les prairies, les forêts clairsemées, les vallées et au bord des routes[3].

Protection[modifier | modifier le code]

Pas de statut de protection particulier aux USA[3]. La sous-espèce Speyeria cybele pseudocarpenteri est considérée comme menacée au Canada[2].

Musique[modifier | modifier le code]

Un morceau des Cocteau Twins de 1985 porte le nom anglais de cette espèce, Great Spangled Fritillary.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :