Argus de l'hélianthème

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Aricia artaxerxes

L’Argus de l'hélianthème (Aricia artaxerxes) est un insecte lépidoptère de la famille des Lycaenidae, de la sous-famille des Polyommatinae, du genre Aricia et du sous-genre Agrestis.

Dénominations[modifier | modifier le code]

Aricia artaxerxes (Fabricius, 1793)

Synonyme : Plebeius artaxerxes (Fabricius, 1793), Hesperia artaxerxes (Fabricius, 1793), Aricia artaxerxes (Fabricius, 1793), Aricia inhonora (Jachontov, 1909), Aricia macedonica (Verity, 1936), Aricia montensis (Verity, 1928), Lycaena montana (Heyne, 1895), Lycaena nevadensis (Oberthür, 1910)[1].

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

L’Argus de l'hélianthème se nomme en anglais Northern Brown ou Scotch Argus, en allemand Große Sonnenröschen-Bläuling et en néerlandais Vals bruin blauwtje.

Sous-espèce[modifier | modifier le code]

le revers de l'Argus de l'hélianthème
  • Aricia artaxerxes artaxerxes présent en Écosse[2]
  • Aricia artaxerxes allous (Geyer, 1836) le Mountain Argus présent dans les Alpes
  • Aricia artaxerxes hakutozana (Matsumura, 1927) en Corée
  • Aricia artaxerxes inhonora Jachontov, 1909 dans l'Oural (serait synonymes de Aricia artaxerxes allous[2])
  • Aricia artaxerxes lepsinskana (Obraztsov, 1935)
  • Aricia artaxerxes mandzhuriana (Obraztsov, 1935)
  • Aricia artaxerxes montensis (Verity, 1928) en Espagne (Andalousie)
  • Aricia artaxerxes sachalinensis (Matsumura, 1919)
  • Aricia artaxerxes sarmatis (Grum-Grshimailo, 1890) dans l'Oural
  • Aricia artaxerxes scytissa Nekrutenko, 1985
  • Aricia artaxerxes sheljuzhkoi (Obraztsov, 1935) dans le Caucase
  • Aricia artaxerxes strandi (Obraztsov, 1935) dans l'Altaï
  • Aricia artaxerxes transalaica (Obratzov, 1935) dans l'Himalaya
  • Aricia artaxerxes turgaica (Obraztsov, 1935)
  • Aricia artaxerxes ukrainica (Obraztsov, 1936)
  • Aricia artaxerxes vancalica Kaaber et Hoegh-Guldberg, 1961 dans l'ouest de l'Europe[3]

Génétique et évolution de l'espèce[modifier | modifier le code]

L'Argus de l'hélianthème était présent dans toute la France métropolitaine depuis le paléolithique[4]

Description[modifier | modifier le code]

C'est un petit papillon au dessus marron orné d'une ligne sub marginale de taches orange, limité aux ailes postérieures chez le mâle. Ils ont une frange blanche.

Le revers est beige, les ailes sont ornées d'une ligne de points blancs centrés de noir et d'une ligne submarginale de taches orange.

Espèce proche[modifier | modifier le code]

Ressemble au Collier-de-corail, l'Argus brun.

Chenille[modifier | modifier le code]

La chenille, petite et trapue, possède une tête rétractile noire et un corps vert avec une ligne dorsale brun vert d'où partent des traits obliques vert foncé et sur les flancs une paire de lignes blanches bordées de rose[5].

Biologie[modifier | modifier le code]

Période de vol et hivernation[modifier | modifier le code]

Il vole en une génération de juin à août.

Il hiverne à l'état de chenille. Les chenilles sont soignées par les fourmis, Lasius sp[2].

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

Ses plantes hôte sont des Helianthemum, Helianthemum nummularium en particulier.

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

Il est présent en Afrique du Nord (Maroc), montagnes d'Europe (Espagne, France, Suisse, Balkans, Grèce, dans l'ouest de l'Écosse et en Scandinavie, puis en Asie jusqu'au Pacifique.

En France métropolitaine il est présent dans les Hautes-Alpes[6]. Suivant d'autres sources il serait présent dans vingt départements des Pyrénées, du sud du massif Central et des Alpes[7]

Biotope[modifier | modifier le code]

Il habite les landes de montagne.

Protection[modifier | modifier le code]

Pas de statut de protection particulier.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. INPN taxonomie
  2. a, b et c (Tolman et Lewington 1997)
  3. funet
  4. INPN archéologie
  5. D.J. Carter (ill. B. Hargreaves), Guide des chenilles d'Europe, Delachaux et Niestlé, coll. « Les guides du naturaliste »,‎ 2001, 311 p. (ISBN 2-603-00639-8)
  6. INPN répartition
  7. lepinet

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Tom Tolman et Richard Lewington, Guide des papillons d'Europe et d'Afrique du Nord, Delachaux et Niestlé,‎ 1997 (ISBN 978-2-603-01649-7)