Argile du Gault

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Affleurement de l’argile du Gault sur une plage à proximité des falaises crayeuses de Beachy Head, dans le Sussex de l'Est.

L’argile du Gault (dite parfois « argile albienne[1] ») est une formation d’argile raide de teinte gris-bleu à gris foncé, qui s'est déposée à profondeur moyenne dans des eaux marines calmes, au cours du Crétacé inférieur (Albien supérieur et moyen)[1].

Orographie[modifier | modifier le code]

En France, on retrouve cette formation à 1,5 km au nord de Wissant, mais elle affleure nettement sur les falaises de Copt Point à Folkestone (dans le Kent, en Angleterre), où elle recouvre une formation de sable vert, ainsi que le long du versant sud des Downs du Nord et le versant nord des Downs du Sud. On la retrouve aussi au milieu des escarpements du Vale of White Horse, dans l’Oxfordshire, et sur l’Île de Wight où on l'appelle Blue Slipper. La formation de Gault est sous-jacente à la couche de craie dans le Bassin de Londres, où elle recouvre généralement des roches érodées du jurassique et du dévonien ; l'étage du Gault inférieur n’est présent que sous les franges périphériques de ce bassin sédimentaire, et disparaît à Londres.

Utilisation[modifier | modifier le code]

On utilise cette argile comme matière première pour la fabrication de briques, notamment près de Wye dans le Kent.

L’argile de Gault contient souvent des nodules phosphatiques en grande quantité, dont une partie est classée comme coprolithes ; elle peut être chargée en sable et comporter des traces de glauconite. La présence de cristaux de sélénite ainsi que de nodules de pyrite est courante en certains endroits.

L’argile de Gault est riche en fossiles marins, dont de nombreuses ammonites (telles les types Hoplites, Hamites, Euhoplites, Anahoplites, et Dimorphoplites), des bélemnites (du type Neohibolites), des bivalves (du type Birostrina et Pectinucula), des gastropodes (du type Anchura), du corail isolé, des restes de poissons (dents et vertèbres de requins), des ossicules de crinoïdes et des crustacés (comme le crabe Notopocorystes). On peut aussi tomber à l'occasion sur des restes de bois fossilisé.

La formation de Gault[modifier | modifier le code]

La formation de Gault comprend l’argile de Gault et le sable vert supérieur. Ces deux horizons présentent différents faciès, la couche sableuse ayant probablement sédimenté près du rivage tandis que l'argile se déposait en eaux calmes un peu plus au large ; on estime que ces deux couches sont des dépôts lagunaires[2].

La formation de Gault résulte de la transgression marine qui a succédé à l’érosion su sable vert inférieur. Elle comprend deux sections, le Gault Supérieur et Inférieur (le Gault Supérieur déborde le Gault Inférieur). La formation de Gault s'étend sur le plateau de Londres et vient mourir contre la craie rouge juste au sud de The Wash, aux confins du Norfolk et du Lincolnshire.

Les affleurements de Gault à Copt Point, site de référence de cette formation, ont une épaisseur de 40 m.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b C. Delattre, E. Mériaux, M. Waterlot, Région du Nord, Masson et Cie, coll. « Guides géologiques régionaux »,‎ 1973 (ISBN 978-2225367953), p. 48
  2. Cf. R.W. Gallois & M.A. Edmunds, The Wealden District, British Geological Survey, coll. « British Regional Geology series » (réimpr. 4e éd. 1965) (ISBN 011884078-9)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • C. Delattre, E. Mériaux, M. Waterlot, Région du Nord, Masson et Cie, coll. « Guides géologiques régionaux »,‎ 1973 (ISBN 978-2225367953), p. 48