Ardon (Valais)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ardon.
Ardon
Blason de Ardon
Héraldique
Vue de l'église d'Ardon.
Vue de l'église d'Ardon.
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Valais
District Conthey
communes limitrophes
(voir carte)
Chamoson, Conthey, Vétroz, Nendaz
Président(e) Lise Delaloye
Code postal 1957
N° OFS 6021
Démographie
Gentilé Les Ardonains
Population 2 964 hab. (31 décembre 2013)
Densité 146 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 12′ 27″ N 7° 15′ 14″ E / 46.2075, 7.2538888888946° 12′ 27″ Nord 7° 15′ 14″ Est / 46.2075, 7.25388888889  
Altitude 503 m
Superficie 2 035 ha = 20,35 km2
Divers
Langue Français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton du Valais

Voir sur la carte administrative du Canton du Valais
City locator 14.svg
Ardon

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Ardon

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Ardon
Liens
Site web www.ardon.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Ardon est une commune suisse du canton du Valais, située dans le district de Conthey.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village compte environ 2 600 habitants. Il était situé originellement sur les premières pentes du Haut de Cry, au pied du coteau d'Isière, à l'abri de la plaine du Rhône et de ses inondations. À la suite des travaux de correction du Rhône (XIXe siècle), la plaine est assainie. Le village s'étend sur celle-ci. La Lizerne descend des Diablerets et passe à l'ouest du village. Son cours a été endigué pendant les travaux de correction du Rhône.

Le village comprend entre-autre une école (centre de Cordée), une crèche, une maison des jeunes et une mairie. L'école compte environ 300 élèves.

Monuments[modifier | modifier le code]

  • Des vestiges gallo-romains : De nombreux vestiges sont découverts au XIXe siècle sur le coteau et dans le verger de la cure. Oubliés au cours de la première moitié du XXe siècle, la rénovation de l'église en 1959 permet de les redécouvrir et surtout de mettre au jour une succession d'édifices pré-chrétiens et chrétiens. La mise en valeur de ce passé daté de 1996 avec l'aménagement sous l'église paroissiale des vestiges du IIIe au XIe siècle de notre ère.
  • L'église d'Ardon: le clocher gothique de 1525.
  • la Pontaise est le deuxième bâtiment le plus ancien encore debout et daté d'Ardon. Son grand volume et la hauteur de ses pièces rappellent son caractère seigneurial.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :