Ardhanarishvara

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Ardhanari)
Aller à : navigation, rechercher
Ardhanârîshvara

Ardhanarishvara (sanskrit IAST : ardhanārīśvara ; le « seigneur androgyne[1] ») : est dans l'hindouisme, une épithète de Shiva représenté sous la forme androgyne (ardhanārî) : Shiva du côté droit et Pârvatî du côté gauche d'un même corps. Cette image symbolise l'ambivalence de la nature divine, féminine et masculine à la fois, ni homme ni femme, car à l'origine de toute chose, transcendant les distinctions de genre.

Elle représente aussi l'union du principe masculin, transcendant (purusha) et du principe féminin, shakti ou énergie à la source de toute création (Shiva-Purâna). Selon le Vishnudharmottara Purâna, le principe masculin ou purusha identifié à Shiva serait l'âme originelle, tandis que le principe féminin serait la prakriti ou énergie phénoménale originelle, l'union de l'âme et du monde phénoménal étant à l'origine de l'univers.

Les mythes relatifs à Ardhanârî ou Ardhanârîshvara (le seigneur à demi-féminin) sont extrêmement nombreux. Dans certains textes, la forme androgyne est considérée comme la forme originelle, l'être cosmique primordial d'où est issue toute création, qui se serait par la suite scindée en deux êtres distincts (Bhrihadâranyaka-Upanishad). Dans d'autres textes, il s'agit au contraire de l'union de deux divinités distinctes. Dans un mythe du sud de l'Inde, la Déesse se serait fondue en Shiva pour obliger un dévot, l'ascète Bhringi, à l'inclure dans sa circumambulation rituelle alors que celui-ci l'ignorait.

Ardhanârî est généralement représenté debout. On trouve parfois également des représentations en posture de danse. Dans ce cas, la représentation est supposée symboliser l'union des deux modes de danse, le mode brutal ou tandava de Shiva, et le mode lâsya propre à la Déesse.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marguerite E. Adiceam, « Les images de Siva dans l'Inde du Sud, VI, Ardhanârîsvara » in Arts Asiatiques, 1968, tome XVIII, p. 143-172
  • Calembur Sivaramamurti, Nataraja in Art, Thought and Litterature, New Dehli, 1974
  • Yadav Neeta, Ardhanârîsvara in art and literature, New Delhi, D.K. Printworld, 2001

Références[modifier | modifier le code]