Ardachîr III

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ardachîr III
Pièce datant du règne d'Ardachîr III.
Pièce datant du règne d'Ardachîr III.
Titre
Empereur sassanide
628630
Prédécesseur Kavadh II
Successeur Schahr-Barâz
Biographie
Dynastie Sassanides
Date de décès 27 avril 630
Père Kavadh II
Mère Anzoi ou Boré la « Romaine »

Ardachîr III (né vers 621 mort en 630) est un souverain perse de la dynastie des Sassanides, qui règne de 628 à 630.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Kavadh II et d'une noble byzantine nommée Anzoi ou Boré (?), ce n'est qu'un jeune enfant de sept ans qui règne à partir de septembre 628[1] sous la tutelle d'un cousin de son père, Māhādharjushnas ou Māh-Adhûr Gushnasp (l'échanson), en charge « d'élever l'enfant et de l'administration du royaume »[2].

Selon l'historienne Parvaneh Pourshariatri, c'est sous son règne[3] qu'interviennent les premiers raids des Arabes musulmans contre l'Empire sassanide[4]. Ardachîr III est tué au bout d'un an et demi de règne. Alors que les Khazars envahissent eux aussi l'Arménie et l'Ibérie, le général Farrukhan Shahr Barâz, vaincu par eux à Uti près du lac Guégham, se révolte. Avec l'accord d'Héraclius, il tente de rééditer le coup de force de Vahram VI et marche sur Ctésiphon avec 6 000 hommes. Il dépose et tue le jeune roi et son régent le 27 avril 630[5] et se fait proclamer roi [6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Venance Grumel, Traité d'études byzantine, « La Chronologie », Presses universitaires de France, Paris, 1958, p. 376.
  2. Son père Jushnas aurait épousé une sœur de Vinduyih et de Vistahm, selon (en) Parvaneh Pourshariati, Decline and fall of the Sassanian Empire, I. B. Taurus and Co Ltd, Londres, 2008 (ISBN 9781845116453), p. 471.
  3. De seulement sept mois selon (en) Harry Turtledove, The Chronicle of Theophanes, « Anni mundi 6095-6305 (A.D. 602-813) », édition et traduction (en anglais), Philadelphie, University of Pennsylvania Press, 1982 (ISBN 08-12211286), p. 30.
  4. (en) Parvaneh Pourshariati, op. cit., p. 468.
  5. (en) Parvaneh Pourshariati, op. cit., p. 181.
  6. Sébéos, chapitre XXVIII.

Bibliographie[modifier | modifier le code]