Arcosanti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

34° 20′ 35.16″ N 112° 06′ 09″ O / 34.3431, -112.1025 Arcosanti est un écovillage et une communauté intentionnelle fondée en 1970 aux États-Unis dans l'État de l'Arizona, à 110 km au nord de Phoenix, plus exactement près de la ville de Mayer, par l'architecte Paolo Soleri suivant ses concepts de l'Arcologie. L'objectif de Mr Soleri est de montrer qu'un développement urbain harmonieux peut être compatible avec le respect de l'environnement.

La constellation d'Orion brille entre les cyprès et une tour d'Arcosanti.

Arcosanti est bâtie sur seulement 10 ha des 1643 ha de nature que présente le site, gardant ainsi ses habitants tout près des paysages naturels. Le site officiel d'Arcosanti décrit comment les principes de l'Arcologie sont appliqués ici : "Les bâtiments et le vivant interagissent ici comme des organes le feraient chez un être vivant hautement évolué. De nombreux systèmes fonctionnent de concert avec la circulation efficace des personnes et des ressources, les bâtiments multi-usage et l'orientation solaire qui fournit l'éclairage, le chauffage et le refroidissement des habitations."

La conception initiale d'Arcosanti a changé de nombreuses fois depuis le début des travaux. L'objectif affiché de peuplement se situe entre 3000 et 5000 habitants. La population actuelle varie généralement entre 70 et 120. Elle dépend du nombre d'étudiants et de travailleurs internes du moment.

Parmi les bâtiments notables qui existent actuellement à Arcosanti, on trouve un centre d'accueil des visiteurs (qui fait également office de café et de boutique de souvenirs), une abside (un demi dôme) en bronze moulé soigneusement située de manière à capter le maximum de lumière en hiver et le minimum en été, deux voûtes en berceau, une série d'appartements résidentiels disposés autour d'un amphithéâtre extérieur, une piscine publique et la résidence de Paolo Soleri. Le point culminant du complexe est occupé par la "Sky Suite" qui comprend deux chambres disponibles pour les invités désireux de passer la nuit sur place.

Médiagraphie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Paolo Soleri, Arcosanti: an urban laboratory?, Cosanti Press, Arcosanti, 1993 (3e éd.), 94 p.
  • (en) Peter Michael Vaught, Arcosanti: an alternative lifestyle, School of Theology at Claremont, 1983, 116 p.

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • (fr) Arcosanti, ville du futur ?, film documentaire de Stéphane Groussard, France, 2009, 55'

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]