Géographie d'Hawaï

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Archipel d'Hawaï)
Aller à : navigation, rechercher
Carte de l'archipel de Hawaï
Carte du fond sous-marin du Pacifique Nord
Reconstitution d'une perpective 3D des îles principales de l'archipel d'Hawaï en vert, avec les 2 sommets en blanc de Mauna Loa (4 170 m) et Mauna Kea (4 206 m). Les îles constituent le sommet de volcans massifs, dont la majeure partie est immergée. La profondeur du plancher océanique est colorée du violet (les plus profond, 5 750 m au nord-est de Maui) et indigo jusqu'au gris clair (zones les moins profondes). Les flots historiques de lave sont en rouge, faisant éruption des sommets et des zones de rift des volcans de Mauna Loa, Kilauea et Hualalai
Image satellite de l'archipel d'Hawaï

L'archipel d'Hawaï, aussi appelé îles Sandwich, en anglais Hawaii et Sandwich Islands, en hawaïen Hawai'i, est un archipel comprenant dix-neuf îles et atolls principaux, de nombreux îlots et des monts sous-marins et qui s'étend selon une direction nord-ouest / sud-est dans l'océan Pacifique nord entre les latitudes 19° N et 29° N.

L'archipel est nommé d'après sa plus grande île et s'étend sur 2 400 km entre l'île d'Hawaï au sud et l'atoll de Kure au nord. Il représente les parties émergées d'une vaste chaîne de montagnes sous-marine, la chaîne sous-marine Hawaï-Empereur, formée par l'activité volcanique sur un point chaud du manteau terrestre, le point chaud d'Hawaï.

Îles[modifier | modifier le code]

Description[modifier | modifier le code]

Les 19 îles et atolls de l'archipel mesurent au total 16 636 km². Il est divisé en deux groupes principaux :

  • les îles au vent, situées au sud-est, composées des plus grandes îles ;
  • les îles sous le vent, au nord-ouest, plus petites.

Îles au vent[modifier | modifier le code]

Ce groupe, regroupant la quasi-totalité de la superficie de l'archipel comprend huit îles, du sud au nord :

À l'exception de Kahoolawe, toutes sont habitées.

Îles sous le vent[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Îles hawaïennes du Nord-Ouest.

Au nord de Niihau se trouvent plusieurs petites îles, atolls et récifs, tous inhabités; appelées Northwestern Hawaiian Islands (îles hawaïennes du Nord-Ouest) ou Leeward Island (îles sous le vent). Du sud-est vers le nord-ouest :

La plupart sont des réserves naturelles et leur accès est interdit, sauf aux scientifiques.

Les îles Midway possèdent des installations permettant une habitation temporaire. Mis à part cette dernière, toutes font partie de l'État d'Hawaï.

Climat d’Hawaï[modifier | modifier le code]

Vents[modifier | modifier le code]

Route vers Hana

On retrouve en général une zone anticyclonique, assez au nord de l'archipel, de mai à septembre car il se trouve dans la zone des alizés de l'hémisphère nord. Ceci donne une prévalence des alizés de 80 à 95 % du temps. En hiver, l'anticyclone se déplace plus près des îles et ces vents sont plus faibles et moins constants. On a également un régime de brise de mer le jour et de terre la nuit. Cette constante circulation le long des côtes devient plus complexe une fois qu'elle pénètre dans les terres, à cause du terrain. Certaines conditions locales peuvent donner lieu à des vents dépassant les 100 km/h, en particulier dans les régions de Kula et Lahaina à Maui.

À Kula, on observe des vents de foehn du côté ouest de la montagne de Haleakalā, surtout entre 700 et 1 500 mètres d'altitude. À Lahaina, les vents ont une origine similaire et sont appelés « vents de lehua », du nom d'un arbre local, dont l'apparition des fleurs rouges coïncide souvent avec ces vents. Dans les deux cas, on observe ces phénomènes assez rarement, tous les 8 à 12 ans. Ils sont très violents, avec des rafales de vent à plus de 160 km/h.

Température[modifier | modifier le code]

La saison hivernale, d'octobre à avril, est la plus pluvieuse. La saison estivale, de mai à septembre, est plus sèche, mais l'augmentation de la température de surface de la mer est alors favorable au développement de cyclones tropicaux sur le Pacifique qui peuvent affecter Hawaï. La température maximale moyenne estivale se situe entre 29 °C et 32 °C alors qu'elle est de 18 à 21 °C en hiver. Elle est rarement plus haute ou plus basse que ces valeurs au niveau de la mer mais varie grandement avec l'altitude, avec même de la neige au sommet des monts Mauna Kea, Mauna Loa et Haleakalā en hiver. Cette faible variation de la température à basse altitude est associée à une faible variation de la durée du jour et de l'angle d'incidence de la lumière solaire au cours de l'année ainsi que du fait que les îles sont entourées d'eau dont la température varie peu (23 °C en hiver et 27 °C en été) et dont la douceur est apportée par les alizés.

Nuages et précipitations[modifier | modifier le code]

Les îles Hawaï reçoivent la majorité de leurs précipitations sur leurs côtés nord et est. La topographie montagneuse de ces îles soulèvent ainsi l'air chaud et humide transporté par le vent ce qui génère d'épais nuages par ascendance orographique le long des pentes faisant face au vent. Les averses sont très fréquentes dans ces conditions. De l'autre côté des montagnes, l'air redescend la pente et le temps est généralement dégagé par effet de foehn. Pour cette raison, la plupart des infrastructures touristiques se trouvent du côté sous le vent des îles.

Le côté face au vent des îles est donc généralement nuageux grâce au soulèvement orographique des alizés. L'air est chaud et humide sous les nuages mais au-dessus de leur sommet, entre 1 300 et 2 500, il est sec. En effet, l'air dans l'anticyclone au nord de l'archipel est subsident, s'assèche et réchauffe par compression adiabatique en descendant vers le sol, pendant que l'air de surface prend de l'humidité par évaporation de la mer. Il en résulte une inversion où les nuages restent prisonniers. Leur base et sommet sont très bien définis. Au-dessus du sommet des nuages les conditions sont idéales pour l'observation astronomique, avec leur air sec et pur, et c'est donc au sommet du Mauna Kea qu'on retrouve un observatoire de renommée mondiale.

Par contre, du côté sous le vent, le soleil brille le plus souvent en été mais en hiver, avec l'affaiblissement des alizés, des systèmes frontaux venant du nord peuvent passer sur l'archipel menant au développement de dépressions qui ennuagent tous les côtés des îles. Un type de tempête particulièrement intense affecte ainsi les îles de deux à trois fois entre octobre et mars, les dépressions de Kona. Celles-ci sont accompagnées de vents violents, de pluie torrentielles et occasionnellement de grêle et de trombes marines.

Ouragans[modifier | modifier le code]

La saison des gros cyclones tropicaux dans le Pacifique nord s'étend en général de juin à novembre. Ils se forment en général au large de la côte ouest du Mexique, puis se dirigent vers le nord-ouest. Ces tempêtes se déplacent ensuite à travers un vaste océan, dont les îles d'Hawaï n'occupent qu'une infime superficie. Elles s'affaiblissent généralement en remontant vers le nord, lorsqu'elles rencontrent des eaux plus fraîches.

Celles qui passent à proximité de l'archipel d'Hawaï ont rarement la force d'ouragans. De fut le cas seulement quatre fois en 63 ans. Celles restées au stade de tempêtes tropicales sont plus fréquentes. Ces systèmes plus modestes, mais qui déplacent encore des vents importants et beaucoup de pluie, peuvent quand même causer des dommages. De telles tempêtes passent assez près d'Hawaï, pour affecter les îles tous les une ou deux années, surtout entre juillet et décembre.

Dans la culture[modifier | modifier le code]

L'Archipel d'Hawaï est le lieu central du film de George Clooney, The Descendants (2011)[1].

Références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]