Archidiocèse de Reggio de Calabre-Bova

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

38° 06′ 20″ N 15° 38′ 30″ E / 38.1056, 15.6417

Archidiocèse de Reggio de Calabre-Bova
(la) Archidioecesis Rheginensis-Bovensis
La cathédrale de Reggio de Calabre.
La cathédrale de Reggio de Calabre.
Informations générales
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Archevêque Vittorio Luigi Mondello
Langue(s) liturgique(s) italien
Superficie 1 004 km2
Création du diocèse Ier siècle
Élévation au rang d'archidiocèse XIe siècle
Patron saint Paul (de Tarse)
saint Étienne (de Nicée)
saint Léon (de Bova)
Province ecclésiastique Reggio de Calabre-Bova
Diocèses suffragants Locri-Gerace (-Santa Maria di Polsi)
Oppido Mamertina-Palmi
Mileto-Nicotera-Tropea
Adresse Via Tommaso Campanella, 63
89127 Reggio di Calabria
Site officiel Site officiel
Statistiques
Population 282 240 hab.(2010)
Population catholique 278 500 hab.(2010)
Pourcentage de catholiques 98,7 %
Nombre de paroisses 119
Nombre de prêtres 182
Nombre de diacres 37
Nombre de religieux 70
Nombre de religieuses 324
Image illustrative de l'article Archidiocèse de Reggio de Calabre-Bova
Localisation du diocèse
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

L'archidiocèse de Reggio de Calabre-Bova (en latin : archidioecesis Rheginensis-Bovensis ; en italien : arcidiocesi di Reggio Calabria-Bova) est une église particulière de l'Église catholique en Italie.

Il a été créé en 1986, par l'effet de l'union plena de l'archidiocèse de Reggio de Calabre et du diocèse de Bova, auxquels il est substitué.

Il couvre la partie méridionale de la province de Reggio de Calabre, au sud de la Calabre.

Siège métropolitain, il relève, avec ses suffragants, de la région ecclésiastique de Calabre.

Depuis 2013, l'archevêque métropolitain de Reggio de Calabre-Bova est Giuseppe Fiorini Morosini, O.M.. Sa devise est In fide Filii Dei vivo.

Territoire[modifier | modifier le code]

L'archidiocèse de Reggio de Calabre-Bova confine, au nord-ouest, avec le diocèse d'Oppido Mamertina-Palmi et, au nord-est, avec le diocèse de Locri-Gerace (-Santa Maria di Polsi).

Il comprend vingt-cinq communes de la province de Reggio de Calabre : Bagaladi, Bagnara Calabra, Bova, Bova Marina, Brancaleone, Calanna, Campo Calabro, Cardeto, Condofuri, Fiumara, Laganadi, Melito di Porto Salvo, Montebello Ionico, Motta San Giovanni, Palizzi, Reggio de Calabre, Roccaforte del Greco, Roghudi, San Lorenzo, San Roberto, Sant'Alessio in Aspromonte, Santo Stefano in Aspromonte, Scilla, Staiti, Villa San Giovanni.

Suffragants et province ecclésiastique[modifier | modifier le code]

La province ecclésiastique de Reggio de Calabre-Bova comprend l'archidiocèse, siège métropolitain, et les trois diocèses suffragants de Locri-Gerace (-Santa Maria di Polsi), Oppido Mamertina-Palmi et Mileto-Nicotera-Tropea. Elle relève de la région ecclésiastique de Calabre qui comprend aussi les archidiocèses de Catanzo-Squillace et de Cosenza-Bisignano, leurs suffragants respectifs ainsi que l'éparchie de Lungro qui relève directement du Saint-Siège.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'ancien diocèse puis archidiocèse de Reggio de Calabre[modifier | modifier le code]

L'ancien diocèse de Bova[modifier | modifier le code]

L'union in persona episcopi[modifier | modifier le code]

Le 30 novembre 1966, l'évêque de Bova, est nommé évêque de Potenza-Marsico Nuovo. L'archevêque de Reggio de Calabre, Giovanni Ferro, est nommé administrateur apostolique du diocèse de Bova. Le 18 août 1973, il est nommé évêque de Bova. L'archidiocèse de Reggio de Calabre et le diocèse de Bova sont ainsi unis in persona episcopi.

Le 4 juin 1977, l'archevêque de Potenza-Marsico Nuovo, Aurelio Sorrentino, est nommé archevêque de Reggio de Calabre et évêque de Bova.

L'union plena[modifier | modifier le code]

Par le décret Instantibus votis du 30 septembre 1986, la Congrégation pour les évêques prononce l'union plena de l'archidiocèse de Reggio de Calabre et du diocèse de Bova. Par cette union per confusionem, les deux églises particulières sont supprimées et l'actuel archidiocèse leur est substitué.

Cathédrales et basiliques minieures[modifier | modifier le code]

Le dôme de Reggio de Calabre, dédié à l'Assomption de Marie (en italien : basilica cattedrale metropolitana di Maria Santissima Assunta in Cielo), est la cathédrale de l'archidiocèse et une basilique mineure.

Le dôme de Bova, dédié à la Présentation de Marie (concattedrale della Madonna della Presentazione), est la co-cathédrale de l'archidiocèse.

Le sanctuaire d'Eremo, à Reggio de Calabre, comprend une basilique mineure, dédiée à Marie consolatrice (basilica di Santa Maria Madre della Consolazione all'Eremo).

Évêques et archevêques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur www.catholic-hierarchy.org :

Sur www.gcatholic.org :

Sur www.newadvent.org :