Archidiocèse de Madurai

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Archidiocèse de Madurai
(la) Archidioecesis madhuraiensis
Informations générales
Pays Drapeau de l'Inde Inde
Archevêque Anthony Pappusamy
Superficie 8 010 km2
Création du diocèse 1938
Élévation au rang d'archidiocèse 1953
Patron Saint Jean de Britto
Diocèses suffragants Dindigul, Kottar, Palayamkottai, Sivagangai, Tiruchirapalli, Tuticorin.
Adresse Archbishop's house, K.Pudur, 625007 Madurai, Tamil Nadu
Statistiques
Population 5 779 000 hab.
Population catholique 370 800 hab.
Pourcentage de catholiques 6,4 %
Nombre de paroisses 66
Nombre de prêtres 89
Nombre de religieux 132
Nombre de religieuses 1 025

L'archidiocèse de Madurai est une circonscription ecclésiastique de l’Église catholique romaine dans le Tamil Nadu, en Inde du Sud. Une ancienne mission jésuite du XVIe siècle est canoniquement érigée comme diocèse en 1938, et devient archidiocèse en 1953. Il comprend aujourd’hui l’importante ville et district de Madurai avec les deux districts voisins de Theni et Virudhunagar et une partie du district civil de Dindigul.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le travail missionnaire dans le royaume Nayak de Madurai commença avec l’arrivée des jésuites, au début du XVIIe siècle. C’est à Madurai que sont tentés les premiers essais d’inculturation’ (appelés alors ‘accommodements’), avec Roberto de Nobili optant pour une approche missionnaire radicalement nouvelle : il étudie le sanskrit et les écritures hindoues et adopte le style de vie des religieux hindous. Une petite communauté chrétienne se forme autour de lui.

D’autres suivent l’exemple du précurseur. La mission s’étend progressivement vers le sud et le nord, ce que l’on appelle la ‘mission carnatique’. Les études orientales se développent au XVIIIe siècle : des noms restent bien connus, Jean de Britto, Gaston Cœurdoux, Constant Beschi.

La suppression de la Compagnie de Jésus en 1773 créé une grave crise pastorale, même si de nombreux missionnaires restent à leur poste. Le territoire est alors confié aux pères des Missions étrangères de Paris qui assurent la relève. Les communautés chrétiennes restent intactes.

Au XVIIIe siècle, le nouvel engagement missionnaire encouragé par Grégoire XVI se fait à partir de Tiruchirapalli, qui est érigé en vicariat apostolique en 1838. D’importantes institutions éducatives (séminaire, collège, université) y sont créées par les jésuites français.

En 1938 le diocèse de Madurai est créé, le bifurquant de celui de Tiruchirapalli. En 1953 il devient archidiocèse, le troisième archidiocèse métropolitain du Tamil Nadu.

Suffragants[modifier | modifier le code]

La province métropolitaine de Madurai comprend tous les diocèses de la partie méridionale de l’état de Tamil Nadu, en Inde du Sud. Ainsi les six diocèses suivants en sont suffragants : Dindigul, Kottar, Palayamkottai, Sivagangai, Tiruchirapalli et Tuticorin. Depuis le 22 décembre 2014, a été érigé le diocèse de Kuzhithurai (en) par démembrement du diocèse de Kottar (en)[1].

Évêques et archevêques de Madurai[modifier | modifier le code]

Évêques de Madurai[modifier | modifier le code]

Archevêques de Madurai[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Salle de presse du Saint-Siège, « Rinunce e nomine », sur press.vatican.va,‎ 22 décembre 2014 (consulté le 22 décembre 2014)
  2. a et b (it) Salle de presse du Saint-Siège, « Rinunce e nomine », sur press.vatican.va,‎ 26 juillet 2014 (consulté le 27 juillet 2014)
  3. était auparavant évêque de Dindigul