Archidiocèse de Cracovie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

50° 03′ 34.3″ N 19° 56′ 07.6″ E / 50.059528, 19.935444 ()

Archidiocèse de Cracovie
(la) Archidioecesis Cracoviensis
La cathédrale du Wavel
La cathédrale du Wavel
Informations générales
Pays Pologne
Archevêque Stanisław Dziwisz
Superficie 5 730 km2
Création du diocèse Xe siècle
Élévation au rang d'archidiocèse 1925
Diocèses suffragants Bielsko-Żywiec
Kielce
Tarnów
Adresse ul. Franciszkanska 3
31-004 Krakow
Site officiel Site officiel

L'archidiocèse de Cracovie, en Pologne, a été érigé canoniquement le 28 octobre 1925. Auparavant, il avait été érigé en diocèse au Xe siècle. Son archevêque est Mgr Stanisław Dziwisz, qui a été nommé en 2005. Il siège à la basilique-cathédrale Saints-Stanislas-et-Venceslas de Cracovie (cathédrale du Wawel), où les grands poètes et rois de la Pologne ont été enterrés.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le diocèse aurait été créé un peu avant l'an 1000, et l'on a suggéré qu'il aurait pu avoir été fondé par Mieszko Ier, le roi de Pologne en 984. L'invasion tchèque de 1039 a détruit les archives ecclésiastiques, et en conséquence, les premiers évêques, appelés Prochorus, Proculpus et Proppo, sont méconnus ou légendaires.

La première liste épiscopale a été compilée en 1266, la deuxième en 1347. Au départ, le diocèse comprenait les villes de Sandomir et Lublin, et toute la Petite-Pologne. Les évêques étaient parfois ducs de la Sévérie (pl) (Sievers), entre la Silésie et Cracovie.

En 1772, le diocèse perd son territoire au sud de la Vistule. En 1790, il est amputé à nouveau, perdant les villes de Lublin et Kielce pour créer de nouveaux évêchés. En 1889, Cracovie devient un évêché princier après avoir été gouverné par des administrateurs de 1871 à 1879.

Au début du XXe siècle, il y avait 850 000 catholiques, 4 000 protestants et 60 000 juifs dans les 197 paroisses du diocèse. L'empereur d'Autriche avait le privilège de nommer le prince-évêque après consultation des évêques de Galicie.

Le 25 mars 1992, le diocèse doit céder du territoire pour ériger le nouveau diocèse de Bielsko-Żywiec. Il y a plus de 2 000 prêtres dans cet archidiocèse et aucun manque de candidats au sacerdoce comme dans les autres pays de l'Occident. Il y plus de 1 566 000 catholiques dans la région métropolitaine de Cracovie, près 96,8 % de la population totale. La presse catholique publie en polonais

Dans ce diocèse, il y a 1 900 religieux et 2 900 religieuses. Le territoire diocésain de 5 760 km2 est réparti en 414 paroisses. Cette province ecclésiastique est répartie entre la ville de Cracovie et les régions rurales. Il y a quarante-deux doyennés au total. Un tiers des paroisses ont été fusionnées en 2004 selon l'annuario pontificio.

L'homme d'Église le plus célèbre de l'histoire de Cracovie est Karol Wojtyła, qui a été instruit au grand séminaire du diocèse. Un Institut Jean-Paul II a été fondé en son honneur. Saint Stanislas est originaire du diocèse, avec les historiens Vincent Kadlubek et Matthæus. Zbigniew Oleśnicki, qui a combattu les Hussites, est devenu cardinal en 1439. Un autre évêque, Jerzy Radziwiłł, est célèbre pour avoir fondé de nombreux séminaires et hôpitaux.

La fondation Caritas est présente à Cracovie. L'Action catholique est également établie dans l'archidiocèse. Un musée archidiocésain a été construit ainsi qu'un centre culturel catholique. Le diocèse est responsable de plusieurs écoles catholiques. Il offre des services de liturgie et de pastorale. Un sanctuaire est aussi consacré à la miséricorde divine (« Sanktuarium Bożego Miłosierdzia »).

Évêques, puis archevêques de Cracovie du XVIe siècle au XXIe siècle[modifier | modifier le code]

Diocèses suffragants[modifier | modifier le code]

Ordres religieux dans l'histoire du diocèse[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]