Archidiocèse de Cagliari

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Archidiocèse de Cagliari
(la) Archidioecesis Calaritanus
Façade de la Cathédrale Sainte-Marie (Cagliari) (it)
Façade de la Cathédrale Sainte-Marie (Cagliari) (it)
Informations générales
Pays Italie
Archevêque Giuseppe Mani
Superficie 4 041 km2
Création du diocèse Peut-être au Ier siècle
Élévation au rang d'archidiocèse Ve siècle
Diocèses suffragants Diocèse de Iglesias (it)
Diocèse de Lanusei (it)
Diocèse de Nuoro (it)
Adresse Piazza Palazzo 4, 09124 Cagliari, Italia
Site officiel Site officiel
Statistiques
Population 563 251 hab.
Population catholique 562 251 hab.
Pourcentage de catholiques 99,8 %
Nombre de paroisses 133
Nombre de prêtres 191 réguliers  129 séculiers et 30 diacres
Nombre de religieux 162
Nombre de religieuses 940
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

L'Archidiocèse de Cagliari (en latin : Archidioecesis Calaritana), un des 155 diocèses catholiques en Italie, est une métropole de l'Église catholique romaine qui fait partie de la région ecclésiastique de Sardaigne. L'archevêque titulaire est actuellement Mgr Giuseppe Mani (it).

Le clergé du diocèse est constitué de 129 religieux séculiers et 191 religieux réguliers.

Territoire[modifier | modifier le code]

Le diocèse s'étend sur une superficie de 4 041 km² couvrant 133 paroisses et accueillant 562 251 fidèles baptisés (99,8 % de la population).

L'archidiocèse comprend le centre-est de la province de Cagliari et une petite partie de la province de Nuoro.

Le siège archiépiscopal est la ville de Cagliari, où se trouve la où se trouve la Cathédrale Sainte-Marie de Cagliari. À Cagliari sont également la basilique San Saturnino, la Basilique Sainte-Croix, la Basilique Notre-Dame de Bonaria. À Quartu Sant'Elena se trouve la Basilique Sainte-Hélène impératrice (it).

Le territoire est divisé en 133 paroisses.

Historique[modifier | modifier le code]

Le diocèse de Cagliari a des origines anciennes. Le premier évêque à avoir une certaine crédibilité, du moins traditionnelle, serait Saint Avendrace (it), il occupe le siège épiscopal de 70 à 77 (ou 87) où il fut martyrisé. Cette tradition est loin d'être certaine, même si un quartier de Cagliari qui porte son nom, où il aurait vécu en ermite, semble valider la tradition. Sur sa tombe a été construite l'église Sant'Avendrace, probablement en 202. Au XVIIe siècle, lors de modifications de l'édifice, fut découvert un hypogée du Ier siècle.

Le premier évêque de Cagliari certainement documenté est Quintasio, attesté en 314, puis le célèbre théologien Lucifer de Cagliari (353- vers 370).

Les évêques de Cagliari reçurent, en la personne de Lucifer II, le titre d'archevêque en 484.

À l'époque médiévale sa juridiction s'étendait sur les curatorie du Campidano, Colostrai, Decimomannu, Gipi, Nora et Nuraminis. Sa juridiction s'étendit en 1420 au diocèse de Suelli, en 1495 à celui de Galtellì, en 1503 à celui de Dolia et, en 1506, à celui de Sulcis.

Au cours des siècles suivants, certains diocèses ont de nouveau accédé à l'indépendance : en 1824 une partie du diocèse de Suelli forma le diocèse de Ogliastra, aujourd'hui diocèse de Lanusei (it), le diocèse de Iglesias (it) a été érigée en 1763, le diocèse de Galtellì a été restauré en 1779 et transféré à Nuoro.

Aujourd'hui, l'archevêque de Cagliari, primat de Sardaigne, porte aussi les titre de « Vessillario » (porte-drapeau ou gonfalonnier) de la Sainte Église romaine, baron de Suelli et baron de San Pantaleo. Le titre de primat de Sardaigne apparaît pour la première fois dans la correspondance du pape Victor III avec l'archevêque Jacques (1075-1089). En 1189, cependant, le pape Innocent II transféra la primatie à l'archevêque de Pise. Il a ensuite été revendiqué par l'archevêque de Cagliari, Antonio (1409).

Le 7 septembre 2008 la ville de Cagliari a été visité par le pape Benoît XVI, à l'occasion du centenaire du patronage de la Vierge de Bonaria sur la Sardaigne, proclamé par le pape Pie X.

Liste des archevêques[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]