Archidiocèse d'Auch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

43° 38′ 55″ N 0° 34′ 52″ E / 43.64861, 0.58111 ()

Archidiocèse d'Auch
(la) Archidioecesis Auxitanus
La cathédrale Sainte-Marie d'Auch
La cathédrale Sainte-Marie d'Auch
Informations générales
Pays France
Archevêque Mgr Maurice Gardès
Langue(s) liturgique(s) Français
Superficie 6 261 km2
Création du diocèse VIe siècle
Élévation au rang d'archidiocèse 879
Province ecclésiastique Toulouse
Diocèses suffragants Aucun
Adresse B.P. 80082
13, rue du Docteur-Samalens
32002 Auch CEDEX
Site officiel Site officiel
Statistiques
Population 194 264 hab.
Nombre de paroisses 26
Notice sur hierarchy catholic : Consulter

L'archidiocèse d'Auch est Église particulière de l’Église catholique (selon le canon §368) correspondant au département du Gers. Il fait partie de la province ecclésiastique de Toulouse.

Selon le Code de droit canonique de 1983, qui reprend les termes du concile Vatican II, le diocèse est "la portion du peuple de Dieu confiée à un évêque pour qu'il en soit, avec la coopération du presbytérium, le pasteur..."

Depuis le 6 février 2005, l'archevêque d'Auch est Mgr Maurice Gardès. Il en est le 118ème.

Histoire[modifier | modifier le code]

La date de la fondation du diocèse est inconnue. Le titre d'évêque d'Auch n'apparaît qu'au concile d'Agde de 506, où il est porté par un certain Nicetius. Le diocèse primitif devait comprendre la civitas Auscorum des Romains. Il aurait été entouré des diocèses de Toulouse, Comminges, Tarbes, Eauze (Elusa), Agen et Lectoure.

Le diocèse d'Eauze fut ruiné par les Normands au IXe siècle et son territoire fut réuni à celui d'Auch, qui hérita de son titre métropolitain.

Jusqu'à la Révolution française, son territoire resta immuable. Il était bordé au Nord par les diocèses de Bazas et de Condom, au Nord-Est par le diocèse de Lectoure, à l'Est par le diocèse de Lombez, au Sud-Est par le diocèse de Comminges, à l'Ouest par les diocèses de Tarbes et de Lescar et au Nord-Ouest par le diocèse d'Aire.

Le diocèse d'Auch fut supprimé par le concordat de 1801 et son territoire rattaché au diocèse d'Agen.

Le concordat du 11 juin 1817 et la bulle Paternae caritatis du 6 octobre 1822 le rétablirent. Son territoire comprit désormais le département du Gers. Il était le ressort métropolitain des évêchés d'Aire, de Bayonne et de Tarbes.

Le 29 juin 1908, un décret de la Congrégation Consistoriale autorise l'archevêque d'Auch à adjoindre à son titre ceux d'évêque de Condom, Lectoure et Lombez, sièges supprimés en 1801.

Le 8 décembre 2002, le diocèse d'Auch cesse d'être métropolitain. Inclus dans la province ecclésiastique de Toulouse, il en devient suffragant mais garde, au nom de son histoire, le titre immuable d'Archidiocèse.

Organisation[modifier | modifier le code]

Le diocèse d'Auch compte vingt-six paroisses réparties en sept secteurs.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]