Archéologie expérimentale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Reconstitution historique.
Abattage expérimental d'arbre avec une réplique de hache néolithique.
Expérience de découpe de bison à l'aide de répliques d'outils de pierre taillée utilisés par l'homme de Néandertal.
Cage écureuil sur le chantier du château de Guédelon.
Expédition Ra II.

L'archéologie expérimentale est une discipline au sein de l'archéologie qui vise à reconstituer l'usage et le mode de fabrication des vestiges archéologiques à travers l'expérimentation. Les archéologues expérimentateurs reconstituent au mieux des objets techniques et les comparent avec les objets originaux. Cette approche actualiste permet d'étudier les méthodes de fabrication (taille du silex, creusement de pirogues, etc.) et les fonctions des objets (tracéologie).

Objectifs[modifier | modifier le code]

Le but premier de l'archéologie expérimentale est de participer à la connaissance du passé au-delà des limites de la recherche et de la déduction. L'archéologie classique est en effet par essence limitée aux faits laissant une trace incontestable. Des éléments tels que les techniques utilisées pour produire un effet déterminé ou la durée de vie des constructions vont pouvoir être éclaircis en partie par l'expérimentation.

La démarche utilisée pour atteindre ces buts peut être une simple validation d'hypothèse ou une recherche à l'aveugle.

Moyens[modifier | modifier le code]

Il est possible de pratiquer avec un gros budget (reconstitution de gros travaux sans grue), ou avec un budget faible (taille de pierres).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]