Archémore

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dans la mythologie grecque, Archémore ou Archémoros est le fils de Lycurgue, roi de Némée, soit par Eurydice[1] soit par Amphithée[2].

Mythe[modifier | modifier le code]

Son premier nom était Opheltès[3] (en grec ancien Ὀφέλτης / Ophéltês), le nom d'Archémore (Ἀρχέμορος / Arkhémoros, « celui par qui le malheur arrive[4] ») lui ayant été donné après sa mort tragique[5].

Il était à la mamelle lorsque les princes de l'armée d'Adraste, qui traversaient la forêt de Némée, prièrent sa nourrice Hypsipyle de leur indiquer une source. Celle-ci déposa l'enfant sur une touffe d'ache, et les conduisit à une fontaine voisine. Mais, en son absence, un serpent piqua l'enfant, qui mourut aussitôt. En mémoire de cet accident, on institua les jeux Néméens, qui se célébraient tous les deux années révolues. Les vainqueurs prenaient le deuil, et se couronnaient d'ache[6].

Sources[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Stace, Thébaïde [détail des éditions] [lire en ligne], V, 631. Anthologie grecque, Cyzique, IX.
  2. Voir Apollodore, Bibliothèque [détail des éditions] [lire en ligne], I, 9, 14 : on trouve d'abord Eurydice puis Amphithée comme mère possible. Cependant dans un autre passage de la Bibliothèque (III, 6, 4), seul le nom d'Eurydice est fourni.
  3. On trouve aussi Ophitès dans Hygin, Fables [détail des éditions] [(la) lire en ligne], LXXIV.
  4. D'après la traduction d'Ugo Bratelli, [lire en ligne].
  5. Apollodore, III, 6, 4. Voir aussi Stace, qui l'appelle Opheltès en IV, 729 puis Archémore en V, 609.
  6. http://www.cosmovisions.com/$Archemore.htm

Bibliographie[modifier | modifier le code]