Arc musical

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L’arc musical est un instrument de musique idiocorde primitif et ancien (des peintures rupestres attestent son existence en France il y a 15 000 ans). Il est dérivé de l'arc, arme de guerre. La différence entre les deux n'est pas visuelle, mais structurelle et fonctionnelle car l'arc musical n'étant pas tenu de tirer des flèches, n'a pas besoin de pouvoir plier davantage que sa tension normale.

On rencontre essentiellement l'arc musical en Afrique où il en existe de multiples variétés, y compris des pluriarcs (des arcs accolés les uns aux autres). Ils diffèrent surtout par le type de résonateur employé : bouche, cavité dans le sol, calebasse, pot, etc. Certains sont pincés, tandis que d'autres sont frappés ou frottés à l'aide d'une ou deux baguettes, et d'autres encore tapotés à l'aide d'un archet. Certains nécessitent un musicien, d'autres deux. Ces instruments sont parfois difficiles à classer organologiquement (cordophone, idiophone, cithare, harpe, etc.).

On retrouve toutefois des exemples ailleurs, notamment au Brésil et en Inde, et on peut se demander dans quelle mesure la traite des Noirs en est responsable, mais aussi dans bien des populations indigènes en Amérique, en Asie ou en Océanie.

Appellations diverses[modifier | modifier le code]

Arc musical à résonateur buccal


Références[modifier | modifier le code]

  1. Simha Arom, La boîte à outils d'un ethnomusicologue, Les Presses de l'Université de Montréal,‎ 2007 (ISBN 2760620700), p.26

Source[modifier | modifier le code]

  • (en) S. Sadie, The New Grove Dictionary of Musical Instruments, Macmillan, London, 1985.