Arc d'Auguste (Suse)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Arc d'Auguste.
Arc d'Auguste
L'arc d’Auguste
L'arc d’Auguste
Présentation
Type Arc de triomphe
Date de construction 8 av. J.-C.
Géographie
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Piémont Piémont
Ville Suse
Localisation
Coordonnées 45° 08′ 10″ N 7° 02′ 35″ E / 45.1361, 7.0429445° 08′ 10″ Nord 7° 02′ 35″ Est / 45.1361, 7.04294  

Géolocalisation sur la carte : Piémont

(Voir situation sur carte : Piémont)
Arc d'Auguste

L'arc romain de Suse en Italie fut dédié en 8 av. J.-C. par le roi Marcus Julius Cottius à son protecteur l'empereur Auguste.

Description[modifier | modifier le code]

Il comprend une arcade unique, dont l'archivolte est soutenue par des pilastres. L'entablement repose sur quatre colonnes d'angle engagées. La frise comporte, sur les quatre côtés, un bas-relief. L'attique contient une inscription qui se lit sur les deux faces.

En surface, l'arc forme un rectangle de 11,93 × 7,30 mètres.

La plate-bande inférieure de l'architrave est plus épaisse que la médiane ; et celle-ci, plus épaisse que la supérieure.

La corniche comporte vingt-deux modillons sur chaque face et douze sur chaque côté. Les caissons sont décorés de rosaces.

Les colonnes corinthiennes sont placées aux extrémités des angles, de sorte qu'un quart du fût est noyé dans le monument.

Inscription[modifier | modifier le code]

L'inscription est répétée de chaque côté de l'attique, en quatre lignes.

Les lettres de bronze ont disparu. Il n'en subsiste que les lits dans la pierre. Leur hauteur est de 0,23 mètres à la première ligne, qui est la plus haute et concerne l'empereur. Elle n'est que de 0,14 mètres aux trois lignes suivantes.

Le texte, qui se lit encore aisément, est la dédicace suivante[1] :

IMP. CAESARI AUGUSTO DIVI F. PONTIFICI MAXVMO TRIBUNIC. POTESTATE XV IMP. XIII
M. IVLIVS REGIS DONNI F. COTTIVS CEIVITATIVM QUAE SVBSCRIPTAE SVNT SEGOVIORVM SEGVSINORVM
BELACORVM CATVRIGVM MEDVLLORVM TEBAVIORVM ADANATIVM SAVINCATIVM EGDINIORVM VEAMINIORVM
VENISAMORVM IEMERIORVM VESVBIANIORVM QVARIATIVM ET CEIVITATES QUAE SVB EO PRAEFECTO FVERVNT[2]

Ce qui se traduit ainsi :

A l'empereur César Auguste, fils du divin (César), grand pontife, ayant la puissance tribunicienne pour la XVe fois, salué imperator pour la XIIIe fois, M. Julius Cottius, fils du roi Donnus, administrant les communautés qui sont citées ci-après : Ségoviens, Ségusiens, Belaces, Caturiges, Medulles, Tebaves, Adanates, Savincates, Ecdini, Véamini, Venisaniens, Iemerii, Vésubiens, Quariates, et ces peuples qui sont sous son administration firent (cet arc)

Cette dédicace permet de connaître la date précise de l'édifice et le nom des tribus celto-ligures du petit royaume de Cottius.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. CIL V, 7231.
  2. Imp(eratori) Caesari Augusto, Divi f(ilio), pontifici maxumo, tribunic(ia) potestate XV, imp(eratori) XIII ; M. Iulius, regis Donni f(ilius), Cottius, praefectus ceivitatium quae subscriptae sunt : Segoviorum, Segusinorum, Belacorum, Caturigum, Medullorum, Tebaviorum, Adanatium, Savincatium, Egdiniorum, Veaminiorum, Venisamorum, Iemeriorum, Vesubianorum, Quariatium et ceivitates quae sub eo praefecto fuerunt.