Arc étrusque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'arc étrusque, dit aussi d'Auguste, est l'une des sept portes des murailles étrusques de Pérouse en Ombrie.

L'arc vu de la place Grimana.

Elle est construite dans la seconde moitié du IIIe siècle av. J.-C. et restructurée par Auguste en 40, après sa victoire dans la « guerre de Pérouse ». Elle représente la plus complète et monumentale des portes étrusques in situ et elle s'ouvre sur le cardo maximus de la cité, correspondant à l'actuelle via Ulisse Rocchi.

L'arc est constitué par une façade à une seule arcade et de deux donjons trapézoïdaux. Sur l'arc (à deux rangées concentriques) est placée une frise ornée de métopes avec des boucliers ronds et des triglyphes ; au-dessus une arche plus petite entre deux pilastres. La rangée interne porte l'inscription Augusta Perusia, qui est le nom de la cité après sa reconstruction en 40 ; dans la rangée extérieure, l'inscription Colonia Vibia est gravée pour témoigner le ius coloniae reçu Trébonien Galle.

La loggia sur la tour de gauche a été ajoutée au XVIe siècle, pendant que la fontaine au pied de la même tour a été aménagée en 1621. En face de l'arc s'élève le Palazzo Gallenga Stuart siège de l'Université pour étrangers de Pérouse.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]