Arboretum de Balaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arboretum de Balaine
Image illustrative de l'article Arboretum de Balaine
Séquoia géant de l'arboretum de Balaine
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Commune Villeneuve-sur-Allier
Superficie 30 hectares
Caractéristiques
Création 1804
Type Arboretum
Essences 1200 variétés d'arbres
Gestion
Protection Monument historique (1933)
Lien Internet http://www.arboretum-balaine.com
Localisation
Coordonnées 46° 41′ 49″ N 3° 14′ 47″ E / 46.697, 3.246446° 41′ 49″ Nord 3° 14′ 47″ Est / 46.697, 3.2464  

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Arboretum de Balaine

L’arboretum de Balaine, situé à Villeneuve-sur-Allier (Allier) est un arboretum paysager créé en 1804 dans un domaine de 30 hectares. Ce jardin à l’anglaise est le plus vieux parc botanique privé de France qui abrite plus de 1 200 variétés d'arbres[1].

Description[modifier | modifier le code]

Installé sur un sol argilo-siliceux, très pauvre, il est à l’origine une terre de genêts à balais, d’où son nom de « Balaine ». Il fut créé et aménagé par Aglaë Adanson, fille du grand botaniste Michel Adanson et passionnée de botanique. Elle comptera en 1827 parmi les fondateurs de la Société d’horticulture de Paris (la future SNHF). Elle ne conserva que la partie la plus riche du domaine hérité de son père et se lança dans l’acclimatation d’espèces exotiques, à l’instar de Joséphine de Beauharnais, sa contemporaine, dans son domaine de la Malmaison à Rueil.

Le parc, qui est resté la propriété de la même famille depuis sept générations, a été classé monument historique en 1933. Il est ouvert au public de mars à novembre inclus.

Au bord de l'eau, les pneumatophores des cyprès chauves

Parmi les arbres remarquables du parc, citons un séquoia géant (sequoiadendron giganteum) de 36 m, planté par Anacharsis, le deuxième fils d’Aglaë, en 1856, un séquoïa toujours vert (sequoiadenderon sempervirens) qui le dépasse de quelques mètres, un cyprès chauve originaire de Louisiane de 45 m planté en 1822, un tupelo (Nyssa sylvatica) de 30 m, etc. À noter que la parc possède toutes les espèces du genre Nyssa et qu’il a obtenu le label de « collection nationale » pour ce genre auprès du CCVS (Conservatoire des collections végétales spécialisées).

Outre les arbres, le parc présente aussi de nombreux arbustes, des plantes grimpantes, des rosiers, des plantes vivaces, ainsi qu’un jardin potager. Au total le parc regroupe plus de 3000 taxons.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Noëlle Bréham et Stéphane Marie, émission Silence ça pousse, 17 août 2011

Articles connexes[modifier | modifier le code]