Arawn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Arawn, roi d’Annwvyn, est un personnage de la mythologie celtique brittonique qui apparaît notamment dans le premier conte des Mabinogion gallois, qui a pour titre « Pwyll, prince de Dyved ».

Pwyll, prince de Dyved[modifier | modifier le code]

Pwyll, prince de Dyved, quitte sa résidence d’Arberth pour aller à la chasse à Glynn Cuch. Il lâche sa meute et voit passer un cerf poursuivi puis tué par une autre meute de chiens blancs. Alors qu’il distribue la viande à ses propres chiens, arrive le propriétaire de l’autre meute, qui lui reproche de s’être indûment approprié le gibier. Cet autre chasseur n’est autre que Arawn, roi d’Annwvyn (l’« Autre Monde » celtique, dans les textes gallois).

En guise de réparation et sur la suggestion d’Arawn, Pwyll accepte qu’ils échangent leurs places et identités pour une année. Après quoi, Pwyll devra combattre Havgan, un ennemi d’Arawn.

Arawn accompagne Pwyll jusqu’à sa résidence et s’installe auprès de la reine (« la plus belle femme qu’on ait jamais vue), qu’il ne touchera pas durant tout son séjour.

L’année passée, Pwyll se rend au gué du combat et tue Havgan au premier coup donné. Il va à Glynn Cuch et y retrouve Arawn ; ils reprennent leurs identités et aspects respectifs.

L’Annwvyn[modifier | modifier le code]

L’Annwvyn est présenté dans ce premier conte des Mabinogion comme un royaume de l’île de Bretagne, au même titre que le Dyved. C’est en fait une représentation de l’Autre Monde des Celtes, connu en Irlande sous le nom de Sidh.

Compléments[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Anonyme, Les Quatre Branches du Mabinogi et autres contes gallois du Moyen Âge, Paris, Gallimard, coll. « L'Aube des peuples »,‎ octobre 1993, 420 p. (ISBN 2-07-073201-0)
    Les Mabinogion, traduit du moyen gallois, présenté et annoté par Pierre-Yves Lambert, sont des textes essentiels de la mythologie celtique brittonique et de la « matière de Bretagne » (émergence de la légende arthurienne).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paul-Marie Duval, Les Dieux de la Gaule, Paris, éditions Payot,‎ février 1993, 169 p. (ISBN 2-228-88621-1)
    Réédition augmentée d'un ouvrage paru initialement en 1957 aux PUF. Paul-Marie Duval distingue la mythologie gauloise celtique du syncrétisme dû à la civilisation gallo-romaine.
  • Albert Grenier, Les Gaulois, Paris, Petite bibliothèque Payot,‎ août 1994, 365 p. (ISBN 2-228-88838-9)
    Réédition augmentée d'un ouvrage paru initialement en 1970. Albert Grenier précise l’origine indo-européenne, décrit leur organisation sociale, leur culture et leur religion en faisant le lien avec les Celtes insulaires.
  • Christian-J. Guyonvarc'h, Magie, médecine et divination chez les Celtes, Bibliothèque scientifique Payot, Paris, 1997 (ISBN 2-228-89112-6).
  • Christian-J. Guyonvarc'h et Françoise Le Roux :
    • Les Druides, Ouest-France Université, coll. « De mémoire d’homme : l’histoire », Rennes, 1986 (ISBN 2-85882-920-9) ;
    • La Civilisation celtique, Ouest-France Université, coll. « De mémoire d’homme : l’histoire », Rennes, 1990 (ISBN 2-7373-0297-8) ;
    • Les Fêtes celtiques, Rennes, Ouest-France Université, coll. « De mémoire d’homme : l’histoire »,‎ avril 1995, 216 p. (ISBN 9782737313158)
      Ouvrage consacré aux quatre grandes fêtes religieuses : Samain, Imbolc, Beltaine, Lugnasad.
  • Philippe Jouët, Aux sources de la mythologie celtique, Yoran embanner, Fouesnant, 2007 (ISBN 9782914855372).
  • Venceslas Kruta, Les Celtes, Histoire et Dictionnaire, éditions Robert Laffont, coll. « Bouquins » , Paris, 2000 (ISBN 2-7028-6261-6).
  • Claude Sterckx, Mythologie du monde celte, Paris, Marabout,‎ octobre 2009, 470 p. (ISBN 978-2-501-05410-2).
  • Consulter aussi la bibliographie sur la mythologie celtique et la bibliographie sur la civilisation celtique.