AramisAuto.com

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Aramisauto.com

Création 2001
Forme juridique SAS
Slogan Sans doute la meilleure façon d’acheter ou de vendre sa voiture
Siège social Drapeau de France Arcueil (France)
Direction Guillaume Paoli, Nicolas Chartier
Activité E-commerce, automobile
Produits Véhicules et services liés
Société mère CELOR
Effectif 300
Site web Aramisauto.com
Capitalisation non
Fonds propres 4 330 000 €
Chiffre d’affaires 330 M€

Aramisauto.com est un distributeur et mandataire automobile qui propose des véhicules neufs et d’occasion à prix réduits aux particuliers, sur internet et dans un réseau d’agences commerciales en France.

Historique[modifier | modifier le code]

Aramisauto.com a été fondée le 25 septembre 2001 par Guillaume Paoli et Nicolas Chartier, pour proposer une nouvelle expérience d’achat automobile aux clients particuliers[1]. Le constat de départ des fondateurs était d’une part que la distribution automobile traditionnelle ne répondait qu’en partie aux besoins des consommateurs, et que d’autre part il y avait des synergies à venir entre le 2e poste de dépense des ménages français, l’automobile, et ce qui allait devenir la première source d’information du grand public, internet[2].

L’entreprise choisit une stratégie de distribution multicanale, avec un site de e-commerce, un centre d’appels commercial, et un réseau de points de vente, détenus en propre, afin de pouvoir aussi proposer les services de la distribution automobile traditionnelle, comme le financement et la reprise.

La première agence commerciale est ouverte dans le 15e arrondissement de Paris en janvier 2002, la deuxième agence à Lyon en mai 2003. Les ouvertures se succèdent, et au 1er février 2012, le réseau compte dix-sept agences commerciales. Les agences commerciales, sont des points de vente et de livraisons, mais aussi d’expertise de véhicules d’occasion en cas de reprise. Chaque agence commerciale dispose d’un showroom et d’un parc de véhicules.

Le site Aramisauto.com, lancé en 2002, s'est imposé comme l'un des principaux sites de vente de voitures neuves et d’occasion sur internet en France avec un chiffre d'affaires en 2010 de 174 millions d'euros[3] pour un total de 14 000 voitures vendues sur l'ensemble de l'année 2010[4]. En 2011 le chiffre d’affaires s’est élevé à 184 millions d’euros pour un total de 18 000 voitures vendues.

Aramisauto.com axe sa stratégie sur la complémentarité online/offline (click and mortar), puisque plus de 60 % des consommateurs préparent leur projet d’achat automobile sur la toile[5], mais il existe encore de nombreux freins à l’achat en ligne.

En 2007, forte de sa croissance à deux chiffres depuis ses débuts, l’entreprise se voit décerner le statut de « Gazelle[6] » en 2007 par le ministre des PME et du Commerce, Renaud Dutreil[7]. L’entreprise étend son offre en janvier 2009 aux véhicules d’occasion, afin de continuer son développement commercial.

En septembre 2010, Aramisauto.com lance un nouveau service : la reprise de voiture sans obligation d’en acheter une nouvelle[8],[9]. En mars 2011, Aramisauto.com lance une nouvelle garantie limitée : le « satisfait ou remboursé » sur toute son offre de véhicules neufs et d’occasion.

Aramisauto.com a fait le choix stratégique de développer ses ventes de véhicules d’occasion en raison de l’importance relative en volume de ce marché par rapport au marché du véhicule neuf (2,5 fois plus important)[5],[10].

En avril 2012, Aramisauto.com ouvre une filiale à Munich, en Allemagne, exclusivement spécialisée dans la reprise sans obligation d’achat auprès des particuliers.

En 2013, Aramisauto ouvre plusieurs agences[11] (Annecy, Grenoble, Sainte-Geneviève-des-Bois_(Essonne)) et augmente la capacité] de l'agence de Rouen[12]. Elle change d'identité visuelle[13] en juin. A l'occasion du salon e-commerce Paris de septembre, Aramisauto est classé 6ème parmi les sites e-commerce français[14]. En fin d'année, Aramisauto ouvre sa première usine de préparation de véhicules d'occasion à Donzère[15]. Elle se dote ainsi d'une meilleure autonomie et d'un meilleur contrôle de la qualité et des coûts de reconditionnement des véhicules. En parallèle, Aramisauto Allemagne compte à la fin de l'année 2013 cinq agences dont deux à Berlin.

En février 2014, Aramisauto a célébré son 100 000e client. L'entreprise s'étend dans le Sud en début d'année : augmentation de la capacité de l'agence de Fréjus en février[16], Mougins en mars.

Activités[modifier | modifier le code]

De par sa position de distributeur (pour les véhicules d’occasions) et de mandataire (pour les véhicules neufs), Aramisauto.com se démarque par la commercialisation de véhicules à prix bas et d’une offre très large[17],[18] mais aussi par la proposition de services, tels la reprise sans obligation d’achat, la location avec option d’achat[19], des offres de financement en partenariat avec BNP Paribas, des extensions de garantie ainsi que des contrats d’entretiens.

Véhicules électriques[modifier | modifier le code]

À la suite d'un accord de distribution exclusive signé avec MIA Electric, AramisAuto.com commercialise la voiture électrique MIA, elle est issue de la présérie Heuliez Friendly[20]. La commercialisation a été stoppé à la fin de l'année 2013 suite aux problèmes financiers de l'entreprise Heuliez.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.lefigaro.fr/automobile/2010/07/02/03001-20100702ARTFIG00434-les-francais-aiment-la-voiture-et-de-plus-en-plus-sur-internet.php
  2. http://www.wat.tv/video/27-juin-2010-m6-acheter-sa-39mr3_34jzz_.html
  3. http://archives.lesechos.fr/archives/2011/LesEchos/20878-199-ECH.htm
  4. http://lentreprise.lexpress.fr/internet-canal-pour-vendre/palmares-du-e-commerce-les-80-premiers-sites-marchands-francais_30805.html
  5. a et b http://www.ifop.com/?option=com_publication&type=poll&id=1175
  6. http://archives.dgcis.gouv.fr/2012/www.pme.gouv.fr/gazelles/index.html
  7. http://www.actualite-francaise.com/articles/aramis-auto-vente-reprise-voitures,2608.html
  8. http://www.latribuneauto.com/reportages-70-3236-un-nouveau-service-pour-la-reprise-d-un-vehicule-d-occasion-sans-obligation-d-achat.html
  9. http://www.capital.fr/carriere-management/interviews/les-destockeurs-auto-passent-la-seconde-196098
  10. http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2011/04/21/04016-20110421ARTFIG00686-le-marche-de-l-automobile-d-occasion-rembraye.php
  11. Aramisauto ouvre plusieurs agences
  12. augmente la capacité de l'agence de Rouen
  13. changement d'identité visuelle
  14. Aramisauto est classé 6ème parmi les sites e-commerce français
  15. Aramisauto ouvre sa première usine de préparation
  16. augmentation de la capacité de l'agence de Fréjus en février
  17. http://www.aramisauto.com/aramisauto/doc/presse/20100827-francesoir.pdf
  18. http://www.wat.tv/video/voitures-neuves-en-soldes-4qi7l_34jzz_.html
  19. http://www.wat.tv/video/loa-location-avec-option-achat-3od6t_34jzz_.html
  20. http://www.autodeclics.com/article/38666-la_pme_engrange_les_commandes.html

Lien externe[modifier | modifier le code]