Araki (Vanuatu)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Araki.
Araki
Raki
Géographie
Pays Drapeau du Vanuatu Vanuatu
Archipel Nouvelles-Hébrides
Localisation Ouest de l'Océan Pacifique
Coordonnées 15° 37′ 55″ S 166° 57′ 11″ E / -15.632, 166.953 ()15° 37′ 55″ S 166° 57′ 11″ E / -15.632, 166.953 ()  
Superficie 2,5 km2
Administration
Province Sanma
Démographie
Population 140 hab. (2009)
Densité 56 hab./km2
Autres informations
Fuseau horaire UTC+11

Géolocalisation sur la carte : Vanuatu

(Voir situation sur carte : Vanuatu)
Araki
Araki
Îles du Vanuatu

Araki (en araki Raki [ˈɾaki]) est une petite île montagneuse de 2,5 km2, située à environ 4 km au sud d'Espiritu Santo, plus grande île du Vanuatu. L'île est administrativement rattachée à la province de Sanma et était peuplée en 2009 par 140 habitants[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Topographie[modifier | modifier le code]

Araki est une île montagneuse dont les sommets sont situés au sud-ouest. Hormis les villages et quelques aires culturales défrichées, elle est recouverte de forêt.

Démographie[modifier | modifier le code]

De petite dimension, Araki est peu peuplée, et l'a toujours été depuis les premiers contacts européens. Selon un recensement pré-colonial de 1897, 103 personnes y vivaient à l'époque ; elles étaient 112 en 1989 et 121 en 1999. Cependant, ces deux derniers chiffres ne reflètent pas la réalité démographique de l'île ; en effet, de nombreux insulaires travaillent et vivent la plupart du temps à Espiritu Santo.

Répartition de la population[modifier | modifier le code]

La population, localisée sur les côtes du nord au sud-est, se répartit en 5 communautés : Pelinta, Parili, Parili-Aru, Vinapahura et Sope. Le centre de vie se situe près de Sope, dans un espace appelé The Mission où se trouvent l'église et le pasteur, la salle commune, la coopérative, le dispensaire, la maison du chef et la maison des femmes (Women club house).

Économie[modifier | modifier le code]

Comme c'est souvent le cas dans les zones rurales du Vanuatu, la plupart des habitants d'Araki sont des fermiers, qui, outre des cultures vivrières et l'élevage de quelques poules et porcs, vendent du coprah et du cacao. Certains vendent également à Luganville crabes, crabes de cocotier, poissons et fruits.

Ces ressources sont insuffisantes pour de nombreux Arakiens qui préfèrent alors cultiver de plus grandes parcelles sur Espiritu Santo, voire vivre à Luganville.

Langue[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Araki (langue).

Les anciens Arakiens ont développé une langue, l'araki, parlée uniquement sur l'île. Parlé jadis par la totalité de la population, l'araki est aujourd'hui presque éteint, suite aux concurrences du bichelamar, de l'anglais et du tangoa. En 2008, il ne comptait plus que 8 locuteurs.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « 2009 National Population and Housing Census », Vanuatu National Statistics Office,‎ 2009 (consulté le 10 septembre 2010), p. 13

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]