Ar-Ra'd

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le titre de la sourate en arabe.

La sourate ar-Ra'd (arabe : ‫الرّعد‬, le Tonnerre) est la 13e sourate du Coran. Elle comporte 43 versets. Elle est considérée comme principalement d’origine mecquoise, mais deux versets sont indécis. La plupart des érudits pensent néanmoins qu’ils sont de Médine aussi.

Contenu[modifier | modifier le code]

Dans la sourate ar-Ra'd, il est question des fondements de la foi et de la puissance d'Allah sur la nature. Le soleil, la lune, la terre, les montagnes, les fleuves, et enfin la vie sont des preuves de l'existence de Dieu :

„ Ainsi nous donnons des marques de notre puissance à ceux qui comprennent. ”[1]

En outre, la sourate évoque la récompense des bons et la punition des méchants comme un résultat de la conduite par rapport à Dieu. La cause et l’effet sont étroitement liés :

„ Il lance la foudre et elle frappe les victimes marquées. Les hommes disputent de Dieu. Il est le fort, le puissant. ”[2]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le verset 4, selon la traduction de Savary, sur Wikisource.
  2. Le verset 13 selon la même traduction.