Arūpaloka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dans le bouddhisme, le monde du sans forme est un des trois mondes du saṃsāra. C'est le royaume divin le plus élevé, où les êtres ont coupé tout attachement pour les objets des mondes du désir et de la forme, mais restent fixés au bonheur procuré par la méditation. Ils n'ont pas de corps, ayant transcendé la forme, ce qui les rend incapables d'entendre le Dharma et de parvenir à une libération[1].

Ce monde correspond aux états de conscience induits par les arūpajhana, à partir du quatrième dhyāna. On distingue quatre sphères différentes :

  • la sphère de l'espace infini (ākāsanancâyatana) ;
  • la sphère de la conscience infinie (viññanancâyatana) ;
  • la sphère du Néant (akiñcaññâyatana) ;
  • la sphère sans perception ni non-perception (nevasaññanasaññâyatana).

Références[modifier | modifier le code]

  1. The Thirty-one Planes of Existence

Voir aussi[modifier | modifier le code]