Arènes de Ronda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arènes de Ronda
{{#if:
Arènes de Ronda
Données générales
Coordonnées 36° 44′ 32″ N 5° 10′ 01″ O / 36.742361, -5.16706736° 44′ 32″ Nord 5° 10′ 01″ Ouest / 36.742361, -5.167067  
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Comm. auton. Andalousie Andalousie
Ville Ronda
Organisation
Catégorie d'arènes 3e catégorie
Données historiques et techniques
Date de construction 1785

Géolocalisation sur la carte : Espagne

(Voir situation sur carte : Espagne)
Arènes de Ronda

Les arènes de Ronda (en espagnol : Plaza de Toros de Ronda) sont parmi les plus anciennes arènes pour corrida en activité d'Espagne.

Présentation[modifier | modifier le code]

Elles ont été construites en 1785. La piste a un diamètre de 66 m et est entourée d'un passage formé de deux anneaux de pierre. Une des plus belles arènes du monde.

Historique[modifier | modifier le code]

École d'équitation (maestranza) devenue royale par un décret du 22 septembre 1572, la porte principale d'origine construite en bois en 1788 a été reconstruite en dur en 1962. Les premières corridas qui y furent organisées eurent lieu le 1er mai 1785 avec Pedro Romero de Ronda et Pepe Hillo. On y tua trente taureaux[1]

Auparavant Francisco Romero organisait dans la maestranza divers spectacles taurins parmi lesquels des novillades et des corridas. ‪Manuel Ballón ‬« ‪El Africano‬ » y a été très brillant. C'est à ce lui que Francisco Romero aurait emprunté, en se l'attribuant, l'invention de la muleta et de l'épée, un art dans lequel excellait Ballón[2].

Le première corrida goyesque y fut célébrée le 16 septembre 1954 pour commémorer la naissance de Pedro Romero[2].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bérard 2003, p. 895
  2. a et b Sol y sombra numéro 721 de 1910 cité par Bérard 2003, p. 299

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]