Aqueduc de l'Aqua Tepula

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aqueduc de l'Aqua Tepula
Plan du Latium antique avec l'Aqua Tepula en rouge.
Plan du Latium antique avec l'Aqua Tepula en rouge.
Plan de la Rome antique avec l'Aqua Tepula en rouge.
Plan de la Rome antique avec l'Aqua Tepula en rouge.
Géographie
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Latium
Coordonnées 41° 54′ 00″ N 12° 30′ 31″ E / 41.900135, 12.50868 ()41° 54′ 00″ N 12° 30′ 31″ E / 41.900135, 12.50868 ()  
Fin Rome
41° 54′ 00″ N 12° 30′ 31″ E / 41.900135, 12.50868 ()  
Caractéristiques
Statut actuel En ruine
Longueur d'origine 18 km
Altitudes Début : ~ 151 m
Fin : 38,23 m
Dénivelé ~ 113 m
Usage Eau potable
Infrastructures
Matériaux Maçonnerie
Histoire
Année début travaux 125 av. J.-C.
Remise en service entre -11 et -4(Auguste)
Commanditaire Lucius Cassius Longinus
Cnaeus Servilius Caepio

L’aqueduc de l'Aqua Tepula (Aqua Tepula) est le quatrième aqueduc de Rome, construit en 125 av. J.-C.

Histoire et description[modifier | modifier le code]

Sous le consulat de Marcus Fulvius Flaccus et Marcus Plautius Hypsaeus, ce nouvel aqueduc est édifié sur ordre des censeurs Lucius Cassius Longinus Ravilla et Cnaeus Servilius Caepio[1].

Son nom indique la température de l'eau qu'il achemine à Rome, tiède à la source.

Il prend les eaux de sources proches de la voie Latine, sur le territoire de Tusculum, à l’est de Rome[1], mais n'a pas de sources qui lui appartiennent, prenant ensuite ses eaux dans des détournements de l'Aqueduc Julia quand ce dernier est construit[2].

Agrippa lui fait joindre l’Aqueduc Julia qui utilise les mêmes arcades mais des canaux séparés[3], et dont les eaux se séparent près de la ville de Rome. Il longe la voie Latine jusqu'à Rome.

Le parcours de l'Aqueduc Julia qui utilise les mêmes arches est de 15 426 pas (22,9 km), dont 7 000 (10 km) en ouvrages au-dessus de la terre, 528 pas (700 m) en substructions établies dans la partie rapprochée de Rome, et 6 472 (9,6 km) en arcades[3]. Hormis les cinq premiers kilomètres, les deux aqueducs ne font qu'un, et ainsi on peut estimer la longueur de l'Aqueduc Tepula à 18 km.

Porte Majeure, jonction de Aqua Claudia et Aqua Anio Novus avec Aqua Marcia et Aqua Tepula

Il atteint la ville à la Porte Majeure où il croise l'Aqueduc Claudia portant l'Aqueduc Anio Novus. Avec deux autres aqueducs, le Marcia et toujours le Julia, leurs eaux sont reçues dans des réservoirs fermés, près de la porte Majeure. Ces trois eaux quittent leurs réservoirs pour rejoindre les mêmes arcades, mais dans des canaux séparés, celui de la Julia, au-dessus de la Tepula elle-même au-dessus de la Marcia. Arrivées au niveau du Viminal, elles pénètrent toutes trois dans des canaux souterrains côte à côte, et distribuent leurs eaux dans tout Rome. Un de ses canaux souterrains passe ensuite sous le Caelius, sans rien fournir à cette colline, puis atterrit au-dessus de la porte Capène[4].

Il est le quatrième plus élevé des aqueducs de Rome (38,23 m)[5], à l'époque de Frontin, donc sans compter l'Aqueduc Traiana et l'Aqueduc Alexandriana.

Il est réparé par Auguste à la suite d'un rapport des consuls Quintus Aelius Tubero et Paullus Fabius Maximus en 11 av. J.-C[6].

L'eau est inscrite dans les règlements à l'époque de Frontin pour 400 quinaires (16 500 m³/j), mais vu qu'elle n'a pas de sources propres, Frontin calcule donc son niveau réel au bassin épuratoire, et trouve 445 quinaires (18 500 m³/j), dont 190 (8 000 m³/j) de ce bassin, 92 (4 000 m³/j) de l'Aqueduc Marcia, 163 (7 000 m³/j) de l'Aqueduc Anio Novus, quantité qu'il retrouve intégralement dans la distribution[2].

Hors de la ville, 114 quinaires (5 000 m³/j) sont distribués de la manière suivante[7] :

L'aqueduc fournit aussi 331 quinaires (14 000 m³/j) pour les régions IV, V, VI et VII par 14 châteaux d'eau[7] :

Sources[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Frontin, Des aqueducs de la ville de Rome, 8
  2. a et b Frontin, Des aqueducs de la ville de Rome, 68
  3. a et b Frontin, Des aqueducs de la ville de Rome, 9
  4. Frontin, Des aqueducs de la ville de Rome, 19
  5. Frontin, Des aqueducs de la ville de Rome, 18
  6. Frontin, Des aqueducs de la ville de Rome, 125
  7. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j Frontin, Des aqueducs de la ville de Rome, 82

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]