Aqueduc de l'Aqua Alexandrina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aqueduc de l'Aqua Alexandrina
Plan du Latium antique avec l'Aqua Alexandriana en rouge.
Plan du Latium antique avec l'Aqua Alexandriana en rouge.
Plan de la Rome antique avec l'Aqua Alexandriana en rouge.
Plan de la Rome antique avec l'Aqua Alexandriana en rouge.
Géographie
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Latium
Coordonnées 41° 54′ 29″ N 12° 30′ 16″ E / 41.90817, 12.504491 ()41° 54′ 29″ N 12° 30′ 16″ E / 41.90817, 12.504491 ()  
Fin Rome
41° 54′ 29″ N 12° 30′ 16″ E / 41.90817, 12.504491 ()  
Caractéristiques
Statut actuel En ruine
Longueur d'origine 22 km
Altitudes Début : > 250 m
Fin : ~ 20 m
Dénivelé ~ 230 m
Usage Eau potable
Infrastructures
Matériaux Maçonnerie
Histoire
Année début travaux 226
Commanditaire Sévère Alexandre

L’aqueduc de l'Aqua Alexandrina ou Aqueduc d'Alexandre (parfois Aqua Alexandriana[1]) est le dernier aqueduc construit sous la Rome antique, par l'empereur romain Sévère Alexandre en 226[2].

Descriptif[modifier | modifier le code]

Il recueille l'eau du Marécage Borghese à la source où jaillit le Pantano près de la Voie Prénestine et rejoint Rome avec un parcours presque entièrement souterrain, et des arches pour rejoindre les vallées. Il aboutit près de la Porte Majeure sur l'Esquilin et, de là, gagne le Champ de Mars par des canaux souterrains où il fournit les Thermes de Néron, restaurés par Sévère Alexandre la même année, en 226, et renommés Thermes d'Alexandre.

L'Aqua Alexandrina dans le Prenestino-Centocelle

Notes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]