Apsley House

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Apsley House
Image illustrative de l'article Apsley House
Apsley House de nos jours
Début construction 1771
Fin construction 1778
Propriétaire initial Lord-chancelier Bathurst
Protection Grade I[1]
Coordonnées 51° 30′ 12″ N 0° 09′ 06″ O / 51.5034, -0.1517 ()51° 30′ 12″ Nord 0° 09′ 06″ Ouest / 51.5034, -0.1517 ()  
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Nation Constitutive Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Commune Londres

Géolocalisation sur la carte : Angleterre

(Voir situation sur carte : Angleterre)
Apsley House

Apsley House est une demeure londonienne situé à Piccadilly, face à Hyde Park Corner et à proximité de l'entrée principale de Hyde Park, au sud-est de celui-ci. Elle fut la résidence des ducs de Wellington.

Historique[modifier | modifier le code]

Le bâtiment a été construit entre 1771 et 1778 par Robert Adam pour le compte du Lord-chancelier Bathurst (1714-1794), baron Apsley. En 1807, Richard Wellesley la rachète, un agrandissement de la maison a lieu en 1812, puis il la cède en 1817 à son frère cadet, Arthur Wellesley, 1er duc de Wellington. Celui-ci commandera des travaux à Benjamin Dean Wyatt : un portique corinthien est plaqué sur la façade principale et de la pierre de Bath vient revêtir les murs de la demeure.

La résidence sera offerte à l'État anglais en 1947 par Gerard Wellesley, 7e duc de Wellington. Les Londoniens la nomment « Number One, London » (littéralement, « Numéro un, Londres ») sans doute à cause du fait qu'il s'agissait de la première maison importante à l'entrée de la ville.

Le Wellington Museum[modifier | modifier le code]

Cette maison abrite depuis 1947, le Wellington Museum. Ce musée, ainsi baptisé en l'honneur du duc de Wellington, regroupe des objets ayant un lien étroit avec sa vie : ordres et décorations, dont la médaille de Waterloo en argent, 85 drapeaux tricolores de la parade du à Paris. Il présente aussi des objets personnels du duc : porcelaine, argenterie, bijoux, tabatières, ordres de chevalerie, bâtons de maréchal, des chandeliers du XIXe siècle de fabrication anglaise.

Collection de tableaux[modifier | modifier le code]

Cette magnifique collection de 200 tableaux de maîtres anglais, américains, allemands, espagnols, français, italiens, hollandais et flamands, inclut 83 pièces qui proviennent de la collection royale d'Espagne saisie par Wellington dans les fourgons du roi Joseph, frère de Napoléon 1er, après la bataille de Vitoria en 1813.

La collection comprend [2]:

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.english-heritage.org.uk/daysout/properties/apsley-house/
  2. liste d'après : Apsley House Wellington Museum, Simon Jervis, Maurice Tomlin & Jonathan Voak 1995

Sur les autres projets Wikimedia :