Appsfire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Appsfire

alt=Description de l'image Appsfire_logo.jpg.
Création 2009
Personnages clés Ouriel Ohayon, Président
Yann Lechelle, Directeur Général et Directeur de la technologie
Forme juridique Société privée (SAS)
Siège social Paris (France)
Tel Aviv (Israël)
Sunnyvale, Californie (États-Unis)
Activité Téléphonie mobile / sans fil
Produits Plateforme de monétisation et de promotion d'applications mobiles
Effectif 18 personnes
Site web (en) « Appsfire »

Appsfire est une société découvreuse d'applications mobiles et une plateforme de promotion qui permet aux utilisateurs de trouver des applications mobiles pour iOS et Android, offrant des outils et des services aux développeurs pour lancer leurs applications[1],[2],[3]. Elle a été cofondée par son Président, Ouriel Ohayon, l'ancien éditeur de TechCrunch, et son directeur de la technologie et directeur général Yann Lechelle[1],[2],[3]. L'application Appsfire a été téléchargée plus de 10 millions de fois depuis son lancement[4]. Les produits de la société ont recommandé 1,5 milliard d'applications à leurs utilisateurs et il y a plus d'1,5 million d'utilisateurs quotidiens[4]. La société est basée à Paris (France), à Tel-Aviv (Israël[2]) et à Sunnyvale, Californie (États-Unis).

Histoire[modifier | modifier le code]

En 2009, Ouriel Ohayon et Yann Lechelle fondent Appsfire[3].

En février 2010, Appsfire lève les fonds du capital d'amorçage[1],[3],[5]. Les business angel français Marc Simoncini, Jean-David Blanc, Jacques-Antoine Granjon et Xavier Niel fournissent le soutien financier, ainsi que Lerer Ventures[3],[5].

En 2011, Appsfire reçoit 3,6 millions de dollars en investissement de capital risque Série A de la part de IDinvest, un cabinet français de capital risque[3],[5]. Cette même année, Appsfire atteint les 2 millions d'utilisateurs sur l'ensemble de la planète[5].

En 2012, Appsfire achète l'application Appstatics, qui aide les développeurs à tracer le succès de leur application dans l'App Store iOS et l'App Store Mac[6].

Concept[modifier | modifier le code]

Appsfire fournit un service de découverte des applications mobiles pour iOS et Android[1],[5],[7]. La société développe des applications et des services qui aident à trouver et à recommander des applications mobiles appropriées à chaque utilisateur ; elle peut aussi trouver des applications disponibles gratuitement ou à prix réduit[5]. Elle classe les applications sur un critère de qualité (App Score) plutôt que sur le nombre de téléchargements[5]. En outre, Appsfire offre des outils aux les développeurs d'applications pour lancer leurs propres applications[5],[7]. Des sociétés comme Barnes & Noble, Paramount Pictures et Spotify ont utilisé la plateforme pour promouvoir leurs applications[5].

Produits[modifier | modifier le code]

Appsfire 4.1, lancée en 2013, est une application mobile gratuite qui aide les utilisateurs à trouver des applications pertinentes et des offres sur les applications[8],[9]. Elle recommande les applications à partir des goûts signalés de l'utilisateur et fournit des résultats de recherche classés par nom d'application, développeur, catégorie ou besoin[8],[9]. Les utilisateurs peuvent partager leur activité sur Facebook et Twitter et voir quand leurs amis ont ajouté des favoris, sauvegardé ou téléchargé[8],[9]. Chaque application recommandée possède un "Badge" caractéristique qui utilise des icônes pour indiquer les différents aspects de l'application, comme le statut de bestseller ou bien si elle est semblable à une autre application[8].

En 2011, Appsfire introduit App Scores dans son application mobile, un classement de qualité pour les applications[10],[11]. L'application classe les applications avec une échelle de 1 à 100, où 100 est le score le plus élevé[10]. Elle est basée sur un algorithme qui prend en compte la consistance, la fréquence et la rapidité des notes des applications d'après les informations de téléchargement des utilisateurs, et combine cette information avec la réputation du développeur et les mentions sur le web pour déterminer le score de l'application[9],[10],[11]. App Scores permet d'avoir une vision d'ensemble des performances d'une application[10]. Elle peut évaluer la valeur d'une nouvelle application même si elle n'a pas de commentaires ou de classement dans la boutique d'application, et peut révéler des applications moins connues et de haute qualité[10],[11]. L'application offre un système de découverte alternatif au classement des boutiques d'applications[11],[12].

La trousse de développement logiciel Appsfire’s App Booster est une trousse à outils marketing qui permet aux développeurs d'augmenter leur engagement auprès de leurs utilisateurs[12],[13]. La trousse de développement logiciel fournit une boîte de réception bidirectionnelle pour les développeurs ; elle peut envoyer des notifications push et des notifications In App et faire de la promotion croisée pour leurs autres applications[13]. Elle fournit également un système natif de feedback avec la recherche analytique correspondante[13].

Appstatics trace le classement des applications iPhone, iPad et Mac apps dans leurs boutiques d'applications respectives[12],[13]. Les développeurs peuvent trouver l'application qu'ils veulent tracer et consulter les commentaires et les classements de toutes les applications dans chaque pays sans avoir à créer un compte local différent dans la boutique d'application[12],[13].

Prix et reconnaissance[modifier | modifier le code]

La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?

En 2011, 148 App a élu Appsfire « Meilleure Application » dans la catégorie « Meilleure Application de bonnes affaires » (Best App Ever for Best App Bargain)[14]. En 2013, The Next Web a élu Appsfire startup française de l'année[15].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) Robin Wauters, « Appsfire introduces live rankings for iPhone apps, scores more cash », TechCrunch (consulté le 27 mai 2013)
  2. a, b et c (en) Erick Schonfeld, « With 2 million downloads under its belt, Appsfire raises $3.6 million series A », TechCrunch (consulté le 27 mai 2013)
  3. a, b, c, d, e et f (en) « Appsfire », CrunchBase (consulté le 27 mai 2013)
  4. a et b (en) Matt Brian, « Too many apps: Appsfire has helped 9 million people with over 1.5 billion mobile app recommendations to date », The Next Web (consulté le 27 mai 2013)
  5. a, b, c, d, e, f, g, h et i (en) Ryan Kim, « Appsfire Scores $3.6M As App Discovery Demands Grow », Gigaom (consulté le 27 mai 2013)
  6. (en) Erica Ogg, « Appsfire buys Appstatics, a mobile tool for tracking an app’s popularity », Gigaom (consulté le 27 mai 2013)
  7. a et b (en) « Appsfire SlideShares », SlideShare (consulté le 27 mai 2013)
  8. a, b, c et d (en) Paul Sawers, « Appsfire introduces badges to surface the top developers and bestsellers, weed out rogue iOS apps », The Next Web (consulté le 27 mai 2013)
  9. a, b, c et d (en) Ryan Kim, « Appsfire takes on App Store with combined discovery and deals app.” 19 novembre 2012 », Gigaom (consulté le 27 mai 2013)
  10. a, b, c, d et e (en) Ryan Kim, « Appsfire builds a page rank system to score apps », Gigaom (consulté le 28 mai 2013)
  11. a, b, c et d (en) Erica Ogg, « Appsfire ranks the best iOS apps, not just the most-downloaded », Gigaom (consulté le 28 mai 2013)
  12. a, b, c et d (en) Paul Sawers, « Appsfire rolls out a “PageRank for apps” to help separate the wheat from the chaff », The Next Web (consulté le 28 mai 2013)
  13. a, b, c, d et e (en) Paul Sawers, « Appsfire launches its App Booster SDK, letting developers boost user engagement », The Next Web (consulté le 28 mai 2013)
  14. (en) « Appsfire (Free) », iTunes (consulté le 28 mai 2013)
  15. (en) « Winners of the French Startup Awards », The Next Web (consulté le 28 mai 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]