Apps4Africa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir A4A.

Apps4Africa (A4A) est un programme visant à accélérer l'innovation en Afrique. Les techniciens africains récompensés bénéficient de service en tutorat et reçoivent jusqu'à 10.000 $ en financement de démarrage pour des projets qui utilisent les technologies pour apporter des solutions nouvelles. Apps4Africa est une initiative de l'entreprise Appfrica, de son PDG Jon Gosier, et de quelques personnalités africaines telles que Mariéme Jamme, Joshua Goldstein, Philip Thigo. Cette initiative est soutenue par le Département d'État des États-Unis.

Historique[modifier | modifier le code]

Apps4Africa a commencé avec une série de concours sponsorisés par le Département d'État des États-Unis. Le but de Apps4Africa est de promouvoir « des solutions africaines aux problèmes africains »[1]. Le projet a été initialisé à la fin de 2009 par le Bureau des affaires africaines, au Département d’État américain. Il s'inscrit dans le cadre des initiatives de l'administration américaine souhaitées par le président Barack Obama pour mettre en exergue et encourager des exemples d'innovations au sein de la société africaine. Pour Johnnie Carson, qui dirige ce Bureau des affaires africaines, « les économies africaines sont parmi les plus dynamiques de la planète, et attirent de plus en plus le commerce et l'investissement étranger. Et le changement technologique déferle sur l'Afrique »[2]. Trois concours différents existent actuellement, un concours d'initiatives civiles, un concours d'initiatives climatiques, et un concours entrepreneurial. Ces concours s'adressent à la société civile et aux citoyens à travers le continent africain.

En 2010, la Secrétaire d’État américain Hillary Clinton a félicité les lauréats du premier concours de Apps4Africa[3]. En 2011, les lauréats du concours ont été annoncés lors de la Conférence de Durban sur les changements climatiques à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC )[4],[5]. En 2012, Hillary Clinton a lancé le troisième concours de Apps4Africa[6], dont les résultats ont été annoncés en février 2013[7],[8].

Le ministère français des Affaires étrangères s'est inspiré de cette initiative pour créer en 2013 un forum intitulé Afrique - 100 innovations pour un développement durable[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Joan Tilouine et Joël Té-Léssia, « Dix innovateurs africains à l'honneur », Jeune Afrique,‎ 11 décembre 2013 (lire en ligne).
  • Nwachukwu Egbunike, « L'innovation en Afrique récompensée lors du concours Apps4Africa », Global Voices Online,‎ 27 mars 2013 (lire en ligne).
  • (en) Rédaction BBC, « Apps4Africa winners are announced », BBC,‎ 20 février 2013 (lire en ligne).
  • (en) Rédaction AllAfrica, « Africa: 'The United States - Africa Partnership - the Last Four Years and Beyond' - Assistant Secretary Carson », AllAfrica,‎ 16 janvier 2013 (lire en ligne).

Sources sur le web[modifier | modifier le code]

Vidéos[modifier | modifier le code]