Applied Physics Laboratory

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Applied Physics Laboratory (en français Laboratoire de Physique Appliquée) ou APL (également JHU/APL ou JHUAPL) est un laboratoire de recherche et développement américain faisant partie de l'Université Johns-Hopkins. Ce laboratoire, qui est installé au nord de Washington , emploie 5 000 personnes dont 68% d'ingénieurs et de scientifiques[1] et travaille essentiellement sur des programmes militaires. Il est notamment engagé dans les développements des systèmes de missiles de la Marine de guerre américaine (Aegis, missiles Standard,...)[2] qui est son principal donneur d'ordres. Le laboratoire a été créé en 1942 à l'initiative du gouvernement américain pour favoriser le développement des technologies nécessaires à l'effort de guerre en créant des passerelles entre les universités et l'industrie. APL développe à cette époque la fusée de proximité qui permettra d'améliorer l'efficacité de la défense anti-aérienne[3].

Activité dans le domaine du spatial civil[modifier | modifier le code]

Bien que cette activité représente une faible fraction de son plan de charge, APL est un acteur important dans le domaine de la conception et la construction des sondes spatiales chargées d'explorer le système solaire, des satellites scientifiques et d'instruments scientifiques spatiaux. Depuis sa création la division spatiale civil APL, qui emploie 150 scientifiques, a ainsi conçu et développé 64 engins spatiaux et 150 instruments embarqués (chiffres 2013)[4]. APL a notamment développé pour le compte de la NASA NEAR Shoemaker lancée en 1996, ACE (1997), TIMED (2001), CONTOUR (2002), MESSENGER (2004), New Horizons (2006), STEREO (2006), Van Allen Probes (2012) et devrait développer l'observatoire solaire Solar Probe Plus dont le lancement est planifié en 2018. APL héberge le centre de contrôle des sondes spatiales qu'il développe. C'est ainsi qu'en 2013 APL assure la surveillance et le contrôle de New Horizons en route pour Pluton, MESSENGER en orbite autour de Mercure, les sondes STEREO qui étudient le Soleil et TIMED en orbite terrestre[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « About APL », sur APL, APL (consulté le 12 octobre 2013)
  2. (en) « Our Work › Air and Missile Defense › Programs », sur APL, APL (consulté le 12 octobre 2013)
  3. (en) « About APL › Our History », sur APL, APL (consulté le 12 octobre 2013)
  4. (en) « Our Work › Civil Space », sur APL, APL (consulté le 12 octobre 2013)
  5. (en) « Apple civil space About us > Frequently Asked Questions », sur APL, APL (consulté le 12 octobre 2013)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]