Appenzell (village)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Appenzell.
Appenzell
Localité suisse
Image illustrative de l'article Appenzell (village)
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Appenzell Rhodes-Intérieures
District Appenzell, Schwende et Rüte
Commune Appenzell, Schwende et Rüte
NPA 9050
N° OFS 3101
Démographie
Gentilé Appenzellois
Population 5 729 hab. (31 décembre 2013)
Densité 340 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 19′ 51″ N 9° 24′ 31″ E / 47.330828, 9.40861547° 19′ 51″ Nord 9° 24′ 31″ Est / 47.330828, 9.408615  
Altitude 780 m
Superficie 1 686 ha = 16,86 km2
Divers
Langue allemand
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton d'Appenzell Rhodes-Intérieures

Voir sur la carte administrative du Canton d'Appenzell Rhodes-Intérieures
City locator 14.svg
Appenzell

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Appenzell

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Appenzell
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]
Centre du village d'Appenzell

Le village d'Appenzell est le chef-lieu du canton d'Appenzell Rhodes-Intérieures.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village est situé sur le cours de la rivière Sitter, au pied du massif des Préalpes appenzelloises. Il se trouve à cheval sur les trois districts/communes d'Appenzell, de Schwende et de Rüte.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1071, le village est mentionné sous le nom d’Abbacella, puis Abtenzelle, avec la présence d'une métairie et d'une église paroissiale, appartenant au prince-abbé de Saint-Gall. En 1223, apparaît le toponyme Abattiscella qui signifie « la retraite de l’abbé » (Cella étant le terme latin désignant une cellule monacale)[3].

En 1378, la réunion des communes forma le pays d'Appenzell. En 1401-1408 se déroulent les guerres de libération d'Appenzell et, en 1411, le couvent renonce à toutes ses prétentions.

Transports[modifier | modifier le code]

Personnalités[modifier | modifier le code]

Curiosités[modifier | modifier le code]

  • Place mythique de la Landsgemeinde, où jusqu'en 1991, seuls les hommes pouvaient voter à main levée.
  • Église paroissiale Saint-Maurice
  • Église réformée, construite en 1908-1909
  • Chapelle de la Sainte-Croix édifiée en 1561
  • Couvent de Capucines Sainte-Marie-des-Anges (Maria der Engel), érigé en 1621-1622
  • Hôtel de Ville, construction de 1561-1563, avec des fresques sur sa façade retraçant des épisodes de l'histoire appenzelloise
  • Chancellerie cantonale (Landeskanzlei), construite en 1914

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Population résidante permanente et non permanente selon les niveaux géographiques institutionnels, le sexe, l'état civil et le lieu de naissance, en 2013 », sur Office fédéral de la Statistique.
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 23 septembre 2010)
  3. Dictionnaire des noms de lieux – Louis Deroy et Marianne Mulon (Le Robert, 1994) (ISBN 285036195X)
  4. « Broger, Raymond » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :