Appaloosa (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Appaloosa (homonymie).

Appaloosa est un western américain réalisé par Ed Harris sorti en 2008. Il est adapté du roman éponyme de l’auteur de romans policiers Robert B. Parker.

Synopsis[modifier | modifier le code]

L’histoire se déroule en 1882. La guerre de Sécession entre les États confédérés et l’Union a pris fin. À Appaloosa, une ville en apparence ordinaire, se produisent des événements tragiques : Randall Bragg, un riche fermier des environs, profite de la puissance que lui confère sa fortune pour avoir la mainmise sur la région. Il laisse ses hommes faire régner la terreur à Appaloosa et, lorsque le shérif et ses adjoints viennent chercher deux hommes de Bragg pour les incarcérer, ce dernier les abat de sang froid.

C’est dans ces circonstances que le conseil municipal de la petite ville va demander à Virgil Cole, flanqué de son adjoint Everett Hitch, de rétablir l’ordre à Appaloosa. Cole et Hitch vont cependant avoir du fil à retordre car, durant les douze ans qu’a duré leur collaboration, leur duo n’a jamais été aux prises avec un adversaire de cette envergure.

Cole va devoir faire face non seulement à Bragg et à sa clique, mais aussi à un parti d’indiens belliqueux et à deux excellents tireurs : les frères Shelton.

Virgil Cole et Everett Hitch vont voir leur amitié soumise à rude épreuve après l’arrivée à Appaloosa d’une séduisante veuve nommée Allison « Allie » French, qui conquerra le cœur du premier, non sans tenter parallèlement de séduire le second, mais également Randall Bragg et Ring Shelton.

Au bout d’un certain temps, Cole et son acolyte au long fusil réussiront à rétablir le calme et la justice, mais à quel prix ? Cole perd l’usage de son genou gauche au cours du duel contre les frères Shelton, qui sont tués, et Bragg le riche fermier est acquitté grâce à une lettre du Président Chester A. Arthur (ils auraient travaillé ensemble avant que Bragg se rende à Appaloosa), et ne sera donc pas pendu.

Acquitté et désormais lavé des accusations qui pesaient sur lui, Bragg rachète l’hôtel d’Appaloosa. Il réussit à se racheter une conduite aux yeux des conseillers municipaux, qui noueront avec lui une étroite relation. Se sachant délivré du danger représenté par les frères Shelton, Cole vit paisiblement dans une maison en compagnie d’Allie, qu’il a épousée. Il prend cependant très mal le retour de Randall Bragg en ville, comme en témoigne le dialogue suivant :

« – Pourquoi crois-tu qu’il soit revenu ?
– L’orgueil est une chose étonnante, Allie… »

Hitch, constatant que Bragg gagne la confiance des conseillers municipaux, craint le pire des scénarios : que l’ancien exploiteur, auréolé d’une nouvelle réputation, convainque les notables de chasser Cole, pourtant installé avec Allie à Appaloosa. Et qu’ainsi débarrasé, il regagne peu à peu avec des méthodes financières son emprise sur la ville et sur son exploitation minière.

Observant Bragg, qui commence à gagner le cœur d’Allison French, Hitch sait pourtant qu’il doit partir car, ayant quitté l’armée il y a des années, il ne peut compter que sur ses émoluments de représentant de l’ordre pour subsister. Or plus aucun désordre ne vient troubler le calme d’Appaloosa. Si Bragg parvient à ses fins, il convaincra la Mairie de chasser Cole, son seul ami. De plus, il découvre que Bragg et Allie ont effectivement une liaison.

Hitch décide de partir, mais seulement après avoir réglé les problèmes : il rend son étoile et défie Bragg en duel. Il tue son adversaire et quitte Appaloosa en chevauchant vers le soleil couchant, espérant que le mariage et la carrière de shérif de Cole sont sauvés.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Sources et légende : version française (VF) sur RS Doublage[2] et Voxofilm[3]. Version québécoise (VQ) sur Doublage Québec[4]

Accueil[modifier | modifier le code]

Le film a été un semi-échec commercial, rapportant environ 27 665 000 $ au box-office mondial, dont 20 211 000 $ en Amérique du Nord, pour un budget de 20 000 000 $[5]. En France, il a réalisé 305 639 entrées[6].

Il a reçu un accueil critique favorable, recueillant 76 % de critiques positives, avec une note moyenne de 6,6/10 et sur la base de 159 critiques collectées, sur le site agrégateur de critiques Rotten Tomatoes[7]. Sur Metacritic, il obtient un score de 64/100 sur la base de 32 critiques collectées[8].

Autour du film[modifier | modifier le code]

Appaloosa a été présenté en avant-première française au festival de Deauville, le 13 septembre 2008 (hommage à Ed Harris).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Appaloosa sur The Numbers
  2. « Fiche du doublage français du film » sur RS Doublage, consulté le 14 décembre 2014
  3. « Fiche du doublage français du film » sur Voxofilm, consulté le 14 décembre 2014
  4. « Fiche du doublage québécois du film » sur Doublage Québec, consulté le 14 décembre 2014
  5. Appaloosa sur Box Office Mojo.
  6. Appaloosa sur JP‘s Box-Office.
  7. Appaloosa sur Rotten Tomatoes.
  8. Appaloosa sur Metacritic.