Apodictique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Est apodictique, du grec αποδεικτικος (qui démontre, qui prouve), ce qui présente un caractère d'universalité et de nécessité absolue. Une proposition apodictique est nécessairement vraie, où que l'on soit.

Signification opposée[modifier | modifier le code]

Dans le cadre de la logique aristotélicienne, l'apodictique est opposé à la dialectique, à l'instar de la preuve scientifique s'opposant à un raisonnement de nature probabiliste. Le mot anapodictique (qui signifie « indémontrable » chez Aristote) représente les prémisses premières et immédiates d'où part le syllogisme apodictique : ses axiomes. On peut par exemple penser aux principes classiques de la logique formelle : le principe d'identité, le principe de non-contradiction, le principe de bivalence et celui de tiers exclu.

Kant oppose le jugement apodictique, qui est démontré ou immédiatement nécessaire, au jugement assertorique, dont la vérité n'est pas démontrée ni immédiatement nécessaire, et au jugement problématique qui ne présente qu'un caractère de vraisemblance ou de possibilité[1].

Exemples et contre-exemples[modifier | modifier le code]

  • « Par un point passent toujours un nombre infini de droites. » (voir géométrie euclidienne)
  • En revanche, « un cercle est une courbe plane et fermée dont tous les points sont équidistants du centre » n'est pas apodictique : il ne s'agit pas d'un axiome, mais d'une tautologie, car de la définition même de l'objet considéré.
  • Et « Zinédine Zidane est né à Marseille » n'est pas apodictique non plus. Certes, cette proposition est vraie, Zidane est né dans cette ville, mais si l'on pense que ce qui a été aurait pu ne pas être, il aurait pu naître à Paris. Cette proposition est assertorique, c'est-à-dire vraie en fait, mais non par nécessité.
  • Selon certaines interprétations possibles, le cogito de Descartes est apodictique, car évident par soi et fondateur d'une connaissance. Cette proposition (« le cogito de Descartes est apodictique ») n'est, elle, en revanche, pas apodictique : le cogito est l'un des concepts les plus discutés de l'histoire de la philosophie et beaucoup a déjà été dit à son sujet.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir Kant, Critique de la raison pure, Esthétique transcendantale, 1e section.