Apocrisiaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un apocrisiaire (en grec ancien Ἀποκρισιάριος / Apokrisiários, en latin responsalis) est dans l'Empire byzantin soit un ambassadeur impérial (on les désigne alors aussi sous le terme de πρέσϐειϛ / présbeis), soit, de façon plus spécifique, un messager ou un représentant ecclésiastique.

Dans cette seconde acception, l'apocrisiaire est le représentant d'une autorité ecclésiastique locale ou régionale, comme les évêques et les higoumènes, au siège du ressort supérieur dont elle dépend, métropole ou patriarcat. Cette institution apparaît dès le Ve siècle avant d'être généralisée par Justinien. Les patriarcats, archevêchés et sièges métropolitaines les plus importants envoient à leur tour des apocrisiaires à la cour impériale, à Constantinople.

Quelques personnages ecclésiastiques célèbres ont exercé cette fonction d'apocrisiaire, tel le pape Grégoire le Grand, qui représenta l'Église de Rome à la cour de Constantinople vers 578-586.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Alexander Kazhdan (dir.), The Oxford Dictionary of Byzantium, Oxford University Press,‎ 1991, 3 vols. (ISBN 0195046528), s. v. Apokrisiarios, vol. 1, 136.