Antonn Jan Frič

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fritsch.

Antonn Jan Frič

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Antonn Jan Frič

Nom de naissance Antonín Frič
Naissance 30 juillet 1832
Prague (en Bohème) (Drapeau de l'Autriche-Hongrie Autriche-Hongrie)
Décès 15 novembre 1913
Prague (en Bohème) (Drapeau de l'Autriche-Hongrie Autriche-Hongrie)
Nationalité tchèque
Champs Biologie, paléontologie, ornithologie
Institutions Université Charles de Prague, Musée national de Prague

Antonn Jan Frič (en allemand, Anton Fritsch), né Antonín Frič le 30 juillet 1832 à Prague, en Bohème, dans l’Empire d' Autriche-Hongrie, et mort le 15 novembre 1913 à Prague, est un zoologiste, paléontologue et géologue tchèque ayant longtemps travaillé dans le domaine de l'ornithologie. Il a beaucoup contribué au développement du Musée national de Prague (alors Musée impérial de Bohême).

Biographie[modifier | modifier le code]

Antonn Jan Frič est issu d'une famille respectable de Prague. Son père, Josef František Frič, a trois autres fils.

Il étudie la jurisprudence puis la médecine. En 1852, il devient professeur, puis en 1870, professeur associé à Prague. À partir de 1880 il a été professeur de zoologie à l'École polytechnique de Prague, professeur de zoologie à l’Université Charles de Prague et directeur du Musée national de Prague.

Dès le début de sa carrière universitaire, il s’intéresse au monde des oiseaux, et s’occupe des activités de collecte. Il est l'auteur de la publication Naturgeschichte der Vögel Europa’s (1853-1870), illustré, entre autres choses, de 61 plaques photographiques en couleur de 708 d'espèces européennes d'oiseaux.

Il a également publié dans diverses revues des articles sur la vie des oiseaux de Bohême, de Croatie, de Dalmatie et du Monténégro. Particulièrement exhaustive est sa synthèse Les Oiseaux de Bohême (Die Vögel Böhmens) parue en 1871/1872 dans Le Journal de l'ornithologie (Journal für Ornithologie), basée sur l'oeuvre Examen systématique des oiseaux de Bohême d'Anton Alois Palliardi.

Parallèlement à ses activités académiques, Antonn Jan Frič fonde le Comité pour la recherche scientifique par pays de la Bohême, au sein duquel il a parfois joué un rôle de premier plan en tant que secrétaire. Il a un lien avec la société du musée national de Bohême, où il est conservateur des collections de la section zoologique depuis 1855. En 1880, il devient chef du département zoologique et paléontologique du Musée national de Bohême.

Depuis le milieu des années 1860, Antonn Jan Frič examine les strates du Crétacé en Bohême. Il découvre des fossiles de dinosaures sur le territoire tchèque : longtemps considérés comme étant les restes d'autres animaux, ce n'est qu'en juin 2011 que le Musée national annonce que la structure microscopique des fossiles confirme qu'il pourrait s'agir d'os de dinosaures[1]. Les études paléontologiques qu’il a publiées ont contribué à une meilleure compréhension de l'organisation stratigraphique.

Antonn Jan Frič est aussi un expert en ichtyologie (science des poissons) : il introduit dans les rivières des zones structurées en fonction de l'occurrence prédominante de chaque espèce.

Il a également entretenu une correspondance soutenue avec des scientifiques britanniques (ex. : le paléontologueHarry Govier Seeley), chose inhabituelle à l'époque.

En 1880, il est élu membre de l’Académie allemande des sciences Leopoldina.

En 1902, il reçoit la Médaille Lyell, récompense scientifique dans le domaine de la géologie décernée par la Société géologique de Londres[2].

Il est l'oncle du botaniste, ethnographe et explorateur Alberto Vojtěch Frič (1882-1944).

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • Naturgeschichte der Vögel Europas (Prague, 1853—1872);
  • Cephalopoden der böhmischen Kreideformation (Prague, 1872);
  • Geologische Bilder aus der Vorzeit Böhmens (Prague, 1873);
  • Reptilien und Fische der böhmischen Kreideformation (Prague, 1878);
  • Fauna der Gaskohle und der Kalksteine der Permformation Böhmens (3 т., Prague, 1879—1896);
  • Fossile Arthropoden aus der Stenikohlen und Kreideformation Böhmens (1885);
  • Die Crustaceen der böhmischen Kreideformation (Prague, 1887);
  • Studien im Gebiet der Böhmischen Kreideformation (Prague, 1893);
  • Ueber neue Wirbelthiere aus der Permformation Böhmens (Prague, 1896).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (cs) [1]
  2. The Geological Society of London" The Times (London). Monday, 24 February 1902. (36699), p. 6.

Source[modifier | modifier le code]

  • Maurice Boubier, L’Évolution de l’ornithologie, Paris, Alcan, coll. « Nouvelle collection scientifique »,‎ 1925, ii + 308 p.

Sur les autres projets Wikimedia :