Antonio Margarito

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Antonio Margarito
Image illustrative de l'article Antonio Margarito
Fiche d’identité
Nom complet Antonio Margarito Montiel
Surnom Tony
Nationalité Drapeau du Mexique Mexique
Date de naissance 18 mars 1978
Lieu de naissance Torrance, Californie
Taille 1,8 m (5 11)
Catégorie Poids welters et super-welters
Palmarès
  Professionnel
Combats 47
Victoires 38
Victoires par KO 27
Défaites 8
Sans décision 1
Titres professionnels Champion du monde poids welters WBO (2002-2007), IBF (2008) et WBA (2008-2009)
Dernière mise à jour : 8 février 2014

Antonio Margarito est un boxeur mexicain né le 18 mars 1978 à Torrance, Californie.

Carrière[modifier | modifier le code]

Il devient champion du monde des poids welters WBO le 16 mars 2002 en battant Antonio Diaz par arrêt de l'arbitre au 10e round[1]. Il défend 7 fois sa ceinture avant d'être battu aux points par Paul Williams le 14 juillet 2007[2].

Le 12 avril 2008, Margarito s'empare du titre IBF aux dépens Kermit Cintron par KO dans le 6e round[3], titre qu'il laisse vacant pour affronter et battre le champion WBA Miguel Angel Cotto le 26 juillet 2008 par arrêt de l'arbitre à la 11e reprise[4].

Le 24 janvier 2009, Antonio Margarito est détrôné par l'américain Shane Mosley au Staples Center de Los Angeles par arrêt de l'arbitre à la 9e reprise[5],[6]. Il s'incline également aux points le 13 novembre 2010 face à Manny Pacquiao dans un combat pour le titre vacant WBC des super-welters[7] puis le 3 décembre 2011 par arrêt de l'arbitre au 10e round lors du combat revanche contre Cotto[8].

Polémiques[modifier | modifier le code]

Les combats de Margarito font toutefois l'objet de controverses importantes. En effet, avant son combat contre Shane Mosley, des bandages rigides sont retrouvés dans son sac (semblables à du plâtre). Ce méfait lui vaudra un an de suspension[9]. De lourds soupçons pèsent également sur ses matchs précédents, notamment au vu des blessures imposées à Miguel Angel Cotto lors de son championnat du monde précédent[10]. En 2010, avant son combat contre Manny Pacquiao, il sera à nouveau surpris avec des bandages rigides.

Références[modifier | modifier le code]



Liens externes[modifier | modifier le code]