Antonio Cornazzano

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Antonio Cornazzano (Piacenza vers 1430 - Ferrare 1484) est un poète, danseur et homme politique italien, auteur d'un traité de danse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Antonio Cornazzano reçoit une éducation humaniste, étudie le droit à l'Université de Sienne, mais préfère se consacrer à la littérature et à la poésie. Il étudie la danse avec Domenico da Piacenza et se retrouve à la cour de Milan après 1454, où il occupe des fonctions politiques et enseigne la danse aux enfants de François Sforza.

Son traité manuscrit Libro dell' arte del danzare comprend des observations théoriques sur la danse italienne du XVe siècle, un inventaire des pas et figures employés, et la description de 8 balletti et 3 basses danses. Écrit en 1455, on n'a conservé de ce traité que la seconde édition de 1465[1].

Ses écrits[modifier | modifier le code]

  • Commentarium liber de vita et gestis invictissimi bello principis Bartholomeo Colei, per Antonium Cornazzanum ad clarissimam Bergomensem Republicam, quae de Bartholomaeo Coleone enarrat.
  • Opus anonymum quod Antonio Cornazzano tribuit : De laudibus Antonii Martinengii, circa 1470-74
  • De Herculei filli ortu et de urbis Ferrariae periculo ac liberatione
  • De re militari
  • De excellentium virorum principus

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • R. L. Bruni et D. Zancani, Antonio Cornazzano : la tradizione testuale, Florence, Olschki, 1992.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bibliothèque vaticane, cod. Capponiano 203.