Antonio Caldara

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Antonio Caldara

Antonio Caldara, né à Venise en 1671 et mort à Vienne (Autriche) le 28 décembre 1736, est un chanteur, violoncelliste et compositeur de musique baroque italien de la fin du XVIIe et du début du XVIIIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Antonio Caldara est issu d'une famille de musiciens. Son premier maître est son père, Giuseppe, qui est violoniste. À partir de onze ans, il étudie sous la direction de Giovanni Legrenzi à la maîtrise de la basilique Saint-Marc, où il exerce en tant que violoncelliste à partir de 1693.

En 1699, il est engagé par le duc de Mantoue en tant que maître de chapelle. Il fait de nombreux voyages en Italie et à l'étranger : en 1708, à Rome, il rencontre Alessandro Scarlatti, Arcangelo Corelli ainsi que Georg Friedrich Haendel qui séjourne en Italie à cette époque. Pendant quelque temps, il se rend en Espagne, à Barcelone ; il y écrit et fait représenter le premier opéra italien dans ce pays. De retour en Italie, il devient maître de chapelle, à Rome, du prince Ruspoli. Il s'y marie peu de temps avant de quitter l'Italie pour s'établir définitivement en Autriche : à partir de 1716, il sera second maître de chapelle à la cour impériale, sous la direction de Johann Joseph Fux.

L'œuvre[modifier | modifier le code]

Sa production est importante (plus de 3 000 œuvres) dans tous les domaines et formes musicales : musique religieuse (messes, cantates, motets, 32 oratorios), instrumentale (symphonies) et lyrique (87 opéras, des madrigaux), etc. Son œuvre a influencé l'école de Mannheim ainsi que Haydn et Mozart.

Opéras[1][modifier | modifier le code]

  • Argene (Venise, 1689)
  • Il Tirsi (collaboration avec A. Lotti et A. M. Ariosti - Venezia, 1696)
  • La Promessa serbata al primo (Venezia, 1697)
  • L'Oracolo in sogno (collaboration avec A. Quintavalle et F. Pollaroli - Mantoue, 1699)
  • La Partenope (collaboration avec G. Boniventi - Mantoue, 1701)
  • Farnace (Venise, 1703)
  • Gli Equivoci del sembiante (Casale, 1703)
  • Paride sull’Ida ovvero Gli Amori di Paride con Enone (collaboration avec A. Quintavalle - Mantoue, 1704)
  • Arminio (Gênes, 1705)
  • Il Selvaggio eroe (Venise, 1707)
  • Sofonisba (Venezia, 1708)
  • Imeneo (Barcelone, 1708)
  • Il più bel nome (Barcelone, 1708)
  • Atenaide (collaboration avec A. Fioré et F. Gaspanni - Barcelone, 1709)
  • Il Nome più glorioso (Barcelone, 1709)
  • L'inimico generoso (Bologne, 1709)
  • Chi s'arma di virtù vince ogni affetto (Rome, 1709)
  • L'Ingratitudine castigata (Rome, 1709)
  • Il Trionfo d'amore (Rome, 1709)
  • L'Anagilda (Rome, 1711)
  • Giunio Bruto, ovvero La caduta de' Tarquini (collaboration avec F. Cesarini et A. Scarlatti - Rome, 1711)
  • Mercurio, Adone, Venere (Milan, 1711)
  • Tito e Berenice (Rome, 1714)
  • L’Atenaide (collaboration avec M. A. Ziani et A. Negri (Rome, 1714)
  • Il Giubilo della Salza (Salzbourg, 1716)
  • Il Costantino (collaboration avec Fux et Lotti (1716)
  • Il Natale d'Augusto (1716)
  • Caio Marzio Coriolano (Pariati; 1717);
  • Il Tiridate ou La verità nell'inganno (1717, puis reprise, à Salzbourg en 1727)
  • Ifigenia in Aulide (1718)
  • Teodosio (collaboration avec Fux et F. Gaspanni (Hambourg, 1718)
  • Sirita (Laxenbourg, 1719)
  • Lucio Papirio dittatore (1719);
  • Dafne (Salzbourg, 1719)
  • Zaira (1719)
  • Gli Eccessi dell'Infedeltà (Salzbourg, 1720)
  • L'Inganno tradito dall'amore (Salzbourg, 1720)
  • Apollo in cielo (1720)
  • Psiche (collaboration avec Fux - 1720)
  • Il Germanico Marte (Salzbourg, 1721)
  • Ormisda, re di Persia (1721)
  • Camaide, imperatore della China (Salzbourg, 1722)
  • Nitocri (1722)
  • Scipione nelle Spagne (1722)
  • La Contesa de' Numi (1723)
  • La Concordia de' Pianeti (1723)
  • Il Venceslao (1723)
  • Astarto (Salzbourg, 1723)
  • Semiramide in Ascalona (1723)
  • Euristeo (1724)
  • Andromaca (1724)
  • Aglatido e Ismene (1724)
  • Gianguir (1724);
  • Il Finto Policare (Salzbourg, 1724)
  • Amalasunta (1726)
  • I due dittatori (1726)
  • Nigella e Tirsi (1726)
  • Ghirlanda di fiori (1726)
  • L'Etearco (Salzbourg, 1726)
  • La Verità nell'inganno ou Arsinoe (Salzbourg, 1727)
  • Don Chisciotte in corte della duchessa (1727)
  • Imeneo (Altenbourg, 1727)
  • Ornospade (1727)
  • La Forza dell'amicizia ou Pilade ed Oreste (collaboration avec G. Reutter - Graz, 1728)
  • Mitridate (1728)
  • Ciro riconosciuto (1728)
  • Amor non ha legge (Graz, 1728)
  • I Disingannati (1729)
  • Caio Fabbrizio (1729)
  • Il Natale di Minerva (1729)
  • Dialogo fra la vera Disoplina e il Genio (1730)
  • Nigella e Clori (1730)
  • La Pazienza di Socrate con due mogli (collaboration avec G. Reutter - 1731)
  • Demetrio (1731)
  • Livia (1731)
  • L'Asilo d'amore (Linz, 1732)
  • Adriano in Siria (1732)
  • Sancio Panza governatore dell'isola Barataria (1733)
  • L'Olimpiade (1733)
  • Demofoonte (1733)
  • Le Cinesi (1733)
  • Il Natale di Minerva Tritonia (1733)
  • Scipione l'africano il maggiore (1733)
  • Le Grazie vendicate (1733)
  • Enone (1734)
  • La Clemenza di Tito (1734)
  • Le Lodi d'Augusto (1734)
  • Achille in Sciro (1736)
  • Temistocle (1736)
  • La Selva illustrata dal merito (Salzbourg)

Oratorios[modifier | modifier le code]

Intermèdes[modifier | modifier le code]

  • Pimpinone e Vespetta (Rome, 1711)
  • Astrobolo e Lisetta (en prose - Rome, 1711)
  • La Dulcinea e Cuoco (Naples, 1713)
  • Atamo huono vecchio e Palancha giovine (Viennes, 1720)
  • Grespilla e Fanfarone (Salzbourg, 1721)
  • La Marchesina di Nanchin (Salzbourg, 1722)
  • Madame e il cuoco (Viennes, 1724)

Cantates[modifier | modifier le code]

  • Vaticini di pace (à 4 voix - Rome, 1712)
  • Amici pastorelli (à 3 voix - Rome, 1713);
  • Cantata da recitarsi la notte del SS. Natale nel Palazzo Apostolico (à 3 voix - Rome, 1713)
  • 5 Cantate per il Santissimo Natale (à 2-3 voix - Rome, 1713-1714)
  • Nice lascia d'amore (à 3 voix - Rome, 1713)
  • Amor senza amore (à 3 voix - Rome, 1716)
  • Il Natale d'Augusto (Viennes, 1716)
  • Il Trionfo d'Amore e d'Imeneo (à 2 voix - Rome, 1722)
  • Melibeo e Tirsi (Rome, 1727)
  • La corona d'Imeneo (à 4 voix - Rome, 1728)
  • La Gara di Pallade e Venere (Rome, 1729)
  • Germania, il dì che splende (à 2 voix - 1730)
  • Cantata pastorale eroica (à 5 voix - 1730)
  • Il nome di Giove celebrato (à 3 voix - 1731)
  • Il gioco del quadriglio (à 4 voix - 1734)

Airs et "arie antiche"[modifier | modifier le code]

  • Sebben, crudele
  • Pur dicesti, o bocca bella
  • Alma del Core
  • Selve amiche
  • Come raggio di sol

Références[modifier | modifier le code]

Liens[modifier | modifier le code]