Antonin Carlès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Antonin Carlès

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Armand Berton, Portrait d'Antonin Carlès,
Auch, musée des Jacobins.

Nom de naissance Jean-Paul Antonin Charles Carlès
Naissance 23 juillet 1851
Gimont
Décès 18 février 1919 (à 67 ans)
Paris
Nationalité Drapeau de la France France
Activités Sculpteur
Maîtres François Jouffroy, Ernest-Eugène Hiolle
Récompenses Grand prix de l’Exposition universelle de 1889
Retour de chasse (1888), bronze, Paris, jardin des Tuileries.

Antonin Carlès[1], né le 23 juillet 1851 à Gimont et mort le 18 février 1919 à Paris, est un sculpteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carlès commence ses études à Marseille puis successivement à l'École des beaux-arts de Toulouse et l'École des beaux-arts de Paris. Élève de François Jouffroy (1806-1882) et d’Ernest-Eugène Hiolle (1834-1886), il obtient le grand prix de l’Exposition universelle de Paris de 1889.

Plusieurs de ses œuvres, comme La Jeunesse ou Retour de chasse, sont conservés au musée des Jacobins d'Auch.

Carlès est membre de la Société des artistes français. Il est nommé chevalier de la Légion d’honneur en 1900, puis promu commandeur en 1913[2].

Ses obsèques eurent lieu en l’église Notre-Dame-de-Lorette et l’inhumation au cimetière de Léguevin[3].

Œuvres référencées[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Les lieux de conservation de la Cigale et le Mendiant ont été trouvés dans la Base de donnée Arcade (Archives Nationales).

La conservation au musée des Jacobins d'Auch du modèle en plâtre de La Jeunesse (Salon de 1883) reste à confirmer.

Liens externes[modifier | modifier le code]