Antoni Karwowski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Antoni Karwowski

alt=Description de l'image Karwowski Antoni.JPG.
Naissance 14 avril 1948
Grajewo (Drapeau de la Pologne Pologne)
Activités Peintre, art performance
Mouvement artistique Abstraction lyrique

Antoni Karwowski est un artiste peintre et performer polonais né à Grajewo (Pologne) en 1948.

L’auteur participe à de nombreuses expositions et de projets artistiques en Pologne et à l’étranger (Allemagne, Danemark, Suède, Belgique, France, Israël, Argentine et Italie). Il utilise dans son travail différents médias, réalise des installations ou des vidéos. Sa peinture est classée dans le genre lyrique, abstrait et néo-figuration (en).

Biographie[modifier | modifier le code]

Regaty

Il a grandi à Goniadz, près du Parc national de la Biebrza, dans une famille de plusieurs générations sous forte influence du père et du grand-père venant de Russie. Le mélange des cultures polonaise et russe a fait de lui un homme d'une grande sensibilité, s'exprimant dans l'individualisme qui prédomine dans son art et dans ses relations avec l’entourage. Ses premières leçons de dessin données par son père, l’animateur de la culture, et le contact avec son grand-père écrivant des poèmes, ont été la première impulsion décisive dans le choix de la profession.

Après avoir fini ses études secondaires, il a souvent déménagé dans le cadre de ses études universitaires, ce qui lui a permis de découvrir de nombreux lieux. Pendant ce temps, il a beaucoup peint et a expérimenté avec l’art. Il a même travaillé dans une mine de charbon pour pouvoir commencer les études à la Faculté de Beaux Arts à l’Université de Toruń. Là-bas, il s’est développé comme artiste professionnel. Au début des années 1980 à Toruń, il a fondé, avec Zbigniew Oleszynski, le groupe « A » qui a réalisé de nombreux projets de performance artistique en Pologne.

Depuis ce temps, Antoni Karwowski s’est engagé intensivement dans l’activité de la performance artistique. Il a organisé et participé à beaucoup de projets. Depuis 2003, il dirige le Festival International de Performance & Inter media de Szczecin.

Dans sa peinture, Antoni Karwowski a élaboré le style sur lequel la critique allemande écrit : « de ces tableaux coule, crée par extraordinaire maîtrise, une lumière colorée dont la métaphore donne aux éléments figuratifs une magique et surréaliste signification. La force de cette peinture, à part de la lucidité, est la richesse des significations et des symboles, la particulière disposition par couche, d’où les tableaux d’Antoni n’ont pas la simple fonction décorative. »[réf. nécessaire]

En 2005, il reçoit une commande d'une clinique de Dortmund pour réaliser un panneau de 53 m de long sur les murs de la section de radiothérapie, œuvre qui y est toujours exposée[1].

Collection[modifier | modifier le code]

Walking the dogs

Ses tableaux se trouvent dans de nombreuses collections en Europe et au-delà de ses frontières, et certaines firmes en possèdent : Studio ATA à Cologne, Green Cargo à Göteborg, Promattex à Anvers, Euroafrica Shipping Lines (pl) à Szczecin ou encore Electra Plus à Poznań.


Expositions artistiques[modifier | modifier le code]

Arts performances sélectionnés[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) « Antoni Karwowski : Kunst – Die Kraft der Farben », sur strahlentherapie-in-dortmund.de (consulté le 1 mai 2014).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie / articles[modifier | modifier le code]

  • Mariusz Czarniecki, Czas przyszly dokonany, Spojrzenia, 12.1974.
  • Zwijndrechts echtpaar ijvert voor Oost-Europese kunst, De Zwijndrechtse Kombinatie, 04.02.1987.
  • Lillemor Svensson, Polska målare i Vänersborg, Trollhättans Tidning, 26.03.1988.
  • C.F.Garde, Kvindelighed på flere måder, Politiken, 25.02.1992.
  • Polska abstraktioner hos Några Målare, Ela, 11.02.1993.
  • Kulturen blomstrar på landet, Svenska Dagbladet, 26.02.1993.
  • Ingeborg Schwenke-Runkel, In die Wiesen längs der Oder, Kölner Stadt – Anzeiger, 05.03.1996.
  • Wolfgang Cassel, Vielfalt der polnischen Kunst, Lübecker Nachreichten, 22.06 1996.
  • Vier Künstler aus Stettin, Ostholsteiner Anzeiger, 28.06.1996.
  • Licht, Dunkelheit und flammende Energie, Hamburger Abendblatt, 12.04.1997.
  • Zwei Künstler aus Stetin, Altländer Tageblatt, 12.04.1997.
  • Karin M.Erdtmann, Mit Tauchsieder und Toilettenfrau- Neue Galerie zeigt Antoni Karwowski, Kölner Stadt-Anzeiger, 28.05.1997.
  • Im Tabakspeicher Kunst erleben, Schwedter Stadtanzeiger, 25.06.2000.
  • Marita Poschitzki, Ausstellung auch in Stettin geplant, Uckemärker, 03.05.2001.
  • Sprache der Natur, Kölner Stadt-Anzeiger, 19.04.2002.
  • Performance polsko-niemiecki, Karwowski i Deimling, Głos Szczeciński, 13.06.2003.