Antoni Józef Madaliński

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Antoni Józef Madaliński

Antoni Józef Madaliński de Larysza, né en 1739 (date exacte inconnue) près de Sieradz ville du sud de la Pologne, mort le 19 juillet 1804 à Borowe (gmina Mogielnica), est un général polonais, commandant de cavalerie, et est l'un des leaders de l'insurrection avec Tadeusz Kościuszko dès 1794.

Biographie[modifier | modifier le code]

Antoni Józef Madaliński, issu de la petite noblesse, est le fils de (Józefa i Barbary z Gutowskich) Joseph et de Barbara née Gutowski. Membre de la confédération de Bar, insurrection de gentilshommes patriotes polonais contre l’ingérence de la Russie, depuis 1768, alors qu'il est à la 1re Brigade de Cavalerie, hussards. Après l'effondrement de la Confédération, il aura le grade de sous-lieutenant de la Grande-Pologne à la brigade nationale de cavalerie en 1776. Après quelques années (1778), il démissionne de l'armée, et devient citoyen civil, tout en participant à la vie politique.

En 1786, il est élu membre de la région administrative de kaliskie. Il sera membre du parlement (Sejm) de quatre ans entre 1788 et 1792. À la suite de l'augmentation des troupes en 1789 Madaliński reprend du service militaire, et en 1791, il est promu général de brigade de la Grande-Pologne à la brigade nationale de cavalerie. Il servira la Sejm, et le 7 janvier 1791, il prononce un discours d'encouragement pour le parti progressiste. Il sera membre des Amis de la Constitution à l'Assemblée, et contribuera au fondement de la constitution dès le 3 mai. Il participe à la guerre Russie-Pologne en 1792, notamment à la bataille de Zieleńce et à la bataille de Dubienka. Le 14 juillet suivant il se rend à Saint-Pétersbourg pour assister à la signature de l’acte de Confédération de Targowica.

À partir de 1793, il sera actif dans le complot et sera considéré comme candidat éventuel à la tête de l'insurrection. Contre la menace des autorités russes de réduire l'armée polonaise, suite à la réunion au siège du quartier général de la ville Ostrołęka, probablement le 8 mars 1794, il décide de commencer l'insurrection. Madaliński refuse de réduire la brigade et le 12 ou 13 mars 1794, il entreprend une marche en direction de Cracovie. Sur son chemin, sa brigade aura deux affrontements avec des troupes prussiennes et le 24 mars, il proclame Tadeusz Kościuszko, chef de l'insurrection du Nord. Le 3 avril il rejoint Kielce, Pińczów et Skalbmierz, pour fusionner les forces disponibles.

Madaliński participe activement avec sa cavalerie le 4 avril à la bataille de Racławice, et sera promu général de division le 6 avril. Le 6 juin en intervenant à la bataille de Szczekociny, où il sera blessé, il dissuade les attaquants Russo-Prussiens de poursuivre les charges. Dans la seconde moitié de juin il retire les forces armées de Varsovie, pour les faire participer à la défense de Mokotow. Le 2 octobre sa cavalerie jouera un grand rôle dans la prise de Bydgoszcz. Madaliński sera récompensé pour son commandement décisif, et son audacieuse stratégie de mouvement. Il a été membre à la Cour pénale militaire lors de l'insurrection de Kosciuszko. Après son effondrement et le retrait des troupes à l'ouest, Madaliński et ses soldats fuient vers la Galice. En janvier 1795 il est arrêté par les Autrichiens et rendu aux Prussiens, et après la chute de 1797, il est emprisonné à Magdeburg. Il ne s'engagera plus dans de nouvelles activités pour l'indépendance de la Pologne, et se retirera définitivement à la campagne.

Antoni Madaliński meurt le 19 juillet 1804 à Borow dans sa propriété. Ses funérailles ont eu lieu le 23 juillet, dans l'église paroissiale de Przybyszew où il est enterré, mais son cœur se trouve à Lubań.

Source[modifier | modifier le code]