Anton Parks

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Anton Parks

alt=Description de l'image defaut.svg.
Nationalité Drapeau de la France France Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Profession

Anton Parks est un écrivain franco-allemand qui aborde les sujets de l'Ufologie, de la Terre creuse, des reptiles humanoïdes et de la civilisation de Sumer. Son dernier livre paru (5eme ouvrage) s'intitule EDEN[1]. Il est un grand admirateur de Joseph F. Blumrich[2]. Ses théories se rapprochent de celles de Zecharia Sitchin, bien qu'elles remettent en cause celles-ci sur certains points fondamentaux.

Biographie[modifier | modifier le code]

Possédant une formation de graphiste dans les disciplines du marketing et de la communication et travaillant dans ce domaine depuis 1985, Anton Parks s'est également spécialisé dans les cultures de l'Orient ancien dès les années 2000. À ce titre, il est l'auteur de la série les Chroniques du Ǧírkù qui retrace, sous la forme d'un récit et d'un minutieux travail de recherche, les origines de l'humanité à travers le regard des dieux de nos mythologies. Anton Parks est aussi l'auteur de l'ouvrage le Testament de la Vierge, essai où il révèle les sources égyptiennes du Nouveau Testament et où il développe une nouvelle théorie sur le fonctionnement hydroélectrique et électromagnétique de la Grande Pyramide de Gizeh.

Anton Parks est également le créateur d'une thèse révolutionnaire sur le codage de la langue sumérienne - étude exposée dans sa série des Chroniques où il est aussi retracé le processus qui l'a conduit à ces découvertes inédites. Fin 2005, il fut approché par l'équipe de Marcello G. Martorelli et Steve Currey afin de faire partie de l'expédition vers le Pôle Nord en qualité de linguiste spécialisé dans le langage Gina'abul (proto-sumérien) ; expédition avortée en raison de la disparition prématurée de Steve Currey.

Théories[modifier | modifier le code]

Astronomie:Nibiru[modifier | modifier le code]

Selon Parks, l'hypothétique planète X serait en réalité un soleil éteint, une étoile naine brune attachée à un groupe de comètes. Elle atteindrait une masse de 56 % de celle du soleil[3].

La présente hypothèse n'a jamais été rédigée en tant que telle par l'auteur Anton Parks, prenez cela avec distanciation.

La planète X, très souvent appelée Nibiru (Neberu), correspond, selon nos connaissances profanes actuelles, à la planète Jupiter.

Anton Parks propose une autre explication : Nibiru serait en réalité la planète Vénus qui, originellement, orbitait autour de la planète Mulge, située entre Mars et Jupiter. L'explosion de Mulge a donné naissance à la ceinture d'astéroïdes et a propulsé son satellite (Mulge-Tab) dans le système solaire, y causant nombre de bouleversements. Lorsque sa trajectoire s'est enfin stabilisée, Mulge-Tab devint la planète Vénus, tandis que l'orbite terrestre était éloignée du Soleil par rapport à sa position d'origine.

Il affirme que l'essayiste Zecharia Sitchin a inventé de toutes pièces le mythe de la planète Nibiru, absente selon Parks des documents de l'ancienne Mésopotamie[4].

Politique[modifier | modifier le code]

Pour Parks, le but de l'instabilité politique, économique, sociale et environnementale constante que nous vivons est d'engendrer un état de panique général, de manière à limiter au maximum le processus d'expansion de la conscience de notre propre humanité, cela étant propice à l'instauration progressive d'une société mondiale totalitaire[5].

Bible[modifier | modifier le code]

Selon Parks, les tablettes sumériennes de Kharsag, qui dateraient de plus de 5000 ans, ont inspiré les rédacteurs du Livre de la Genèse[6]. Quant au Nouveau Testament, il recèlerait une importante sémantique égyptienne liée à Osiris, Isis et Horus.

Parks relève des similitudes entre la vie d'Horus (Heru) et celle de Jésus, expliquant que plusieurs scribes auraient pu modifier et remodeler le récit osirien originel afin de constituer des versions biaisées dont certaines auraient été directement utilisées afin de constituer le recueil précité mondialement connu sous le nom de Nouveau Testament de la Bible[7].

Cette conception du rapport entre Horus et Jésus se retrouve aussi dans la mouvance Zeitgeist.

Analyses[modifier | modifier le code]

Selon la revue Nexus, l'originalité de Parks est de laisser entrevoir une histoire articulant les mythes fondateurs de Sumer et de l'Égypte antique en décryptant les manipulations successives opérées sur les textes par les différents clergés[8].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Les chroniques du Girku, Tome 1 : Le Secret des Étoiles sombres, Nouvelle Terre, 2007 (édition corrigée et augmentée).
  • Les chroniques du Girku, Tome 2. : Adam Genisis, Nouvelle Terre, 2007.
  • Le testament de la vierge, Nouvelle Terre, 2009.
  • Les chroniques du Girku, Tome 3 : Le réveil du Phénix, Nouvelle Terre, 2010.
  • Eden, Nouvelle Terre, 2011.
  • La Dernière Marche Des Dieux, Pahana Books, mai 2013.
  • Les chroniques du Girku, Tome 1 : Le Secret des Étoiles sombres, J'ai Lu, juin 2013 (texte original de l'auteur).
  • Eden, version anglaise, Pahana Books, décembre 2013.
  • Les chroniques du Girku, Tome 1 : Le Secret des Étoiles sombres, version anglaise, Pahana Books, décembre 2013.
  • Les chroniques du Girku, Tome 0 : Le Livre de Nuréa, Pahana Books, décembre 2014.
  • Les chroniques du Girku, Tome 1 : Le Secret des Étoiles sombres, Pahana Books, début 2015.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Anton Parks
  2. Anton Parks - Atlantis Contre Mu
  3. Les Grands Mystères de l'Histoire, N°40, février 2009, Neb-Heru (Nibiru), À la recherche de la Xème planète, p.71
  4. Science et Inexpliqué, n°34, juillet-août 2013, "Entrevue Anton Parks", p.30
  5. Dossiers Secrets d'États, N°5, Janvier 2009, Big brother veille sur nous, p.7 et 8
  6. Nexus (revue), n°63, juillet-août 2009, Anton Parks: "L'assasinat d'Osiris-Enki a sonné le glas de la libération de l'humanité", par Karmaone et David Dennery, p.44
  7. Nexus (revue), n°63, juillet-août 2009, Anton Parks: "L'assasinat d'Osiris-Enki a sonné le glas de la libération de l'humanité", par Karmaone et David Dennery, p.54
  8. Nexus (revue), n°63, juillet-août 2009, La naissance de Dieu, par Karmaone et David Dennery, p.37