Antoinette de Maignelais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Antoinette de Maignelais (ou de Magnelais) née vers 1420 et morte en 1474, est une noble française, maîtresse du roi de France Charles VII, puis du duc de Bretagne François II.

Biographie[modifier | modifier le code]

Cousine d’Agnès Sorel, elle est la nourrice des trois filles survivantes que celle-ci eut avec le roi. En 1450, à la mort d’Agnès Sorel, elle lui succède en tant que favorite du roi. Elle épouse André de Villequier. Pour elle, le roi fait reconstruire le château de la Guerche. Elle entretient un escadron volant afin de distraire le roi, escadron composé entre autres de ses belles-sœurs Marguerite de Monteil et Antoinette de Vauvert dite « Toinine ». En 1460 elle achète la châtellenie de Cholet.

À la mort du roi en 1461, elle quitte la cour et devient la favorite du duc de Bretagne, François II avec qui elle a trois enfants : François d'Avaugour, Antoine et Antoinette. Lors de la guerre de la ligue du Bien public elle vend jusqu'à sa vaisselle et ses bijoux pour aider financièrement François II. Suite à la Bataille de Montlhéry en juillet 1465, qui provoque un affaiblissement temporaire du nouveau roi, Louis XI, elle fait illuminer les rues de Cholet et son château pour manifester sa joie.

À Cholet elle favorise l’artisanat, le commerce et la culture du lin. Le château devient le lieu de fêtes, de banquet et de tournois à l'occasion des séjours de François II. Progressivement délaissée par le duc, elle meurt probablement en 1474, malgré la mention de 1470 sur sa pierre tombale. Elle fut enterrée selon son désir dans la chapelle des frères des Cordeliers située dans le couvent, détruite en 1563 pendant les guerres de religion. La pierre tombale fut alors enfouie, et préservée ainsi jusqu'à sa découverte lors de travaux de restauration aux environs de 1880. Celle-ci est actuellement visible au musée d'Art et d'Histoire de Cholet.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]