Antoine de Rincon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rincón.

Antonio Rincón, francisé en Antoine de Rincon, mort le 3 juillet 1541[1]) est un diplomate français, d'origine espagnole.

Contexte géopolitique[modifier | modifier le code]

Antoine de Rincon, Seigneur d’Hermoles, prend part à la révolte des Comunidades de Castille contre Charles Quint, comme de nombreux membres de la petite et moyenne noblesse. Exilé en France il entre au service de François Ier avec la charge de Maitre de l’Hôtel et devient Ambassadeur de France dans les pays roumains en 1522-23[2] puis auprès de la Sublime Porte (Empire ottoman) entre 1538 et 1541, chargé de renouveler l’alliance avec Soliman le Magnifique. Il est assassiné avec César Fregoso sur le Pô aux environs de Pavie sur ordre de l'empereur par le gouverneur du Milanais[1], Alfonso de Avalos (1502-1546), marquis del Vasto. Cet assassinat soulève une très grande émotion dans toutes les cours d'Europe.

Rôle[modifier | modifier le code]

Antonio de Rincon a pris une part importante dans la diplomatie de François Ier. Pour contrer l'influence de Charles Quint le roi de France fait alliance d'abord avec les princes protestants allemands puis voyant que cette politique ne donne pas les résultats escomptés il se tourne vers l’Empire ottoman et Soliman le Magnifique. L'alliance de la France et de la Sublime Porte a pour but de prendre à revers les États que la maison de Habsbourg détient en Europe centrale. Cette alliance du Roi très chrétien et d'un souverain musulman fera un grand scandale en Europe[3].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Mémoires sur l'ambassade de France en Turquie et sur le commerce des Français dans le Levant, ; François-Emmanuel Guignard Saint-Priest, comte de; Charles Henri Auguste Schefer; Paris, E. Leroux, 1877. (OCLC 16278307)
  • La diplomatie française vers le milieu du XVIe siècle d'après la la correspondance de Guillaume Pellicier, évêque de Montpellier, ambassadeur de François Ier à Venise (1539-1542). ; Jean Zeller ; Genève, Slatkine, 1969. (OCLC 81873731)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Anatole de Montaiglon, Recueil de poésies françoises des XV et XVI siècles, morales, facétieuses, historiques., 1855-1878. p. 57 - (OCLC 150447194)
  2. Matei Cazacu, « Un ambassadeur de François Ier dans les pays roumains : Antonio Rincon (1522-1523) », in Buletinul Bibliotecii române din Freiburg-im-Breisgau, 11 (Freiburg, 1979), p. 279-294
  3. Edith Garnier, L'Alliance Impie, éd. du Felin, 2008, Paris (ISBN 9782866456788) Interview