Antoine de Créquy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Antoine de Créquy
Image illustrative de l'article Antoine de Créquy
Biographie
Naissance 17 juillet 1531
Ordination sacerdotale 22 avril 1554
Décès 20 juin 1574 (à 42 ans)
Amiens
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
12 mars 1565
Installé le 13 mars 1566
Titre cardinalice Cardinal-diacre de Saint-Tryphon
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale 22 avril 1554
Évêque de Nantes
15 décembre 15531564
Précédent Charles Ier de Bourbon Antoine II de Créquy Suivant
Évêque d'Amiens
14 juillet 15641574
Précédent Nicolas de Pellevé Geoffroy III de La Marthonie Suivant
Abbé commendataire de l'Abbaye Saint-Vaast de Moreuil
Abbé commendataire de l'Abbaye Saint-Martin-aux-Jumeaux d'Amiens

Ornements extérieurs Cardinaux.svg
Blason Charles III de Créqui.svg
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Antoine de Créquy (ou de Créqui Canaples), cardinal de Saint-Tryphon, né le 17 juillet 1531 et mort le 20 juin 1574 à Amiens. Il fut conseiller du roi Charles IX.

Biographie[modifier | modifier le code]

Une brillante carrière ecclésiastique[modifier | modifier le code]

Fils de Jean VIII de Créquy, Antoine fut d'abord nommé évêque de Nantes en 1554. Il fut ensuite nommé à l'évêché d'Amiens en 1562 (ou 1564?) en remplacement du cardinal Nicolas de Pellevé. Il fut également abbé commendataire de l'abbaye Saint-Vaast de Moreuil et de l'abbaye Saint-Martin-aux-Jumeaux d'Amiens.

Il a été créé cardinal-diacre de Saint-Tryphon par le pape Pie IV en 1565 (il fut le seul cardinal à porter ce titre).

Conseiller du roi[modifier | modifier le code]

Il fut conseiller du roi Charles IX et fut fait chevalier de l'ordre de Saint-Michel par Henri II de France.

De passage à Vendôme en 1559, il gracia le jeune Bienheuré de Musset que Louis de Bourbon, avait fait condamner à mort[1].

A sa mort en 1574, Il fut inhumé à l'abbaye Saint-Vaast de Moreuil.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « roglo.eu », Antoine de Créquy (consulté le 19 mars 2011)